Blackberry joue gros en lançant son nouveau smartphone Passport et tente de se différencier de l'iPhone 6.

L'Image du jour

Blackberry joue gros en lançant son nouveau smartphone Passport et tente de se différencier de l'iPhone 6.

Région Champagne-Ardenne : le secteur du numérique aussi en pleine effervescence !

Dernier Dossier

Région Champagne-Ardenne : le secteur du numérique aussi en pleine effervescence !

La Champagne-Ardenne, seulement une région viticole et céréalière ! Et bien non, la région est aussi une source d'inspiration pour le numérique. Troye...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Google + agace en s'invitant dans les résultats de recherche

Crédit Photo: Google

Crédit Photo: Google

Google a annoncé une personnalisation plus fines des résultats de recherches en incluant davantage de contenus issus de Google+, les pages entreprises, les posts, les photos (du réseau social ou du service Picassa). Cette transformation a été baptisée « Search plus Your World ». Cette fonctionnalité est disponible pour l'instant aux Etats-Unis et provoque déjà quelques controverses notamment avec Twitter.

La fonctionnalité « Search plus Your World » présentée par Google, sur son blog, pousse les contenus de son réseau social vers le moteur de recherche. Trois types de données commencent à apparaître dans les résultats, les personnelles relatives à votre compte Google + (posts, messages, photos, etc.), les profils s'apparentant à la recherche (issus du carnet d'adresse de l'utilisateur) et les pages entreprises, ainsi que les célébrités. Ainsi, si vous effectuez une recherche sur Tahiti en prévision d'un voyage, vous verrez apparaître dans les résultats des photos de Tahiti posté par quelqu'un issu de vos cercles de Google+. Ces données ne seront pas accessibles au public et seul vous pourrez les voir dans les résultats. La fonctionnalité est basée sur l'opt-out, c'est-à-dire que c'est à l'utilisateur de faire la démarche de désactiver cette recherche dans ses paramètres. Pour l'instant seuls les Etats-Unis peuvent avoir accès à ce moteur dédié.

Twitter s'inquiète et risque d'abus de position dominante

Cette fonction de recherche soulève certaines inquiétudes sur le fait que Google privilégie ses propres contenus au lieu de pousser des sites tiers. Twitter, a par exemple indiqué qu'il sera plus difficile d'utiliser Google pour trouver des tweets lors de grandes manifestations comme cela a été le cas lors des événements en Egypte ou plus récemment en Syrie. Google renvoie la balle au site de micro-blogging qui selon l'éditeur n'a pas renouveler son accord sur les résultats de recherche en juillet dernier.

De son côté Facebook n'a pas commenté l'arrivée de cette fonctionnalité, mais le contenu du plus grand réseau social ne peut pas être indexé par Google. Pas pour des raisons de négociations commerciales, mais plutôt pour respecter l'accord de respect de la confidentialité des données signé par Facebook avec la FTC. Par ailleurs, Facebook a signé un accord avec Bing de Microsoft.

Le problème de « Search plus Your World » viendra peut-être des autorités de la concurrence qui pourrait voir dans cette fonctionnalité un abus de position dominante, selon des blogueurs comme MG Siegler et Danny Sullivan de Search Engine Land. Google privilégierait trop les contenus de son réseau social en écartant les autres réseaux.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité