Le Défi H 2016 a distingué hier le projet T-Jack des étudiants de Polytech Grenoble (Prix du Défi H et Prix de l'innovation technologique) mais aussi SignBand de l'école Exia Cesi de Bordeaux (Prix Jeune pousse) et Dicodys de l'ECE Paris (Prix du public).

L'Image du jour

Le Défi H 2016 a distingué hier le projet T-Jack des étudiants de Polytech Grenoble (Prix du Défi H et Prix de l'innovation technologique) mais aussi ...

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Dernier Dossier

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers »...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Google expérimente un réseau très haut débit par drones

Le projet Skybender de Google s'appuie sur des émetteurs-récepteurs d'ondes millimétriques comme ici sur le centre des opérations Spaceport au Nouveau Mexique. (crédit : New Mexico Spaceport Authority)

Le projet Skybender de Google s'appuie sur des émetteurs-récepteurs d'ondes millimétriques comme ici sur le centre des opérations Spaceport au Nouveau Mexique. (crédit : New Mexico Spaceport Authority)

En plein désert du Nouveau Mexique, Google teste un réseau très haut débit sans fil basé sur des ondes millimétriques relayé par des drones. Baptisé Skybender, ce projet aurait des débits jusqu'à 40 fois supérieurs à la 4G.

Après les ballons, les drones. Jamais à court d'idées et de réflexions - souvent exotiques - Google a levé le voile sur son dernier projet en matière de technologies réseaux sans fil. Après Loon, un précédent projet recourant à des ballons géostationnaires permettant de fournir un accès Internet à des régions ne disposant pas des infrastructures nécessaires pour être connectées à des réseaux terrestres, la firme de Mountain View a présenté Skybender.

D'après un article du Guardian, la société est en train de tester dans le désert du Nouveau Mexique une technologie très haut débit sans fil dont la vitesse serait jusqu'à 40 fois supérieure à celle d'un réseau 4G Long Term Evolution (LTE). Pour son projet Skybender, Google recourt à une technologie expérimentale « d'ondes millimétriques » (millimiter-wave radio) qui pourrait bien préfigurer ce à quoi s'attendre avec la 5G. La société a installé pour l'occasion un émetteur-récepteur d'ondes millimétriques près du centre des opérations Spaceport et un autre sur l'ère Vertical Launch, ainsi qu'une tour répéteur de signal. Les signaux sans-fil sont ensuite relayés par une flotte de drones à énergie solaire.

Une portée 10 fois plus faible que la 4G actuelle

Google travaille depuis de longs mois sur sa technologie d'ondes millimétriques qui avait fait l'objet en 2014 d'une autorisation de la commission fédérale des communications américaines (FCC) pour un test en Californie, à San Mateo. Pour autant, il reste encore beaucoup à faire pour assurer la viabilité grandeur nature du projet Skybender, dans la mesure où, pour l'instant, la portée de cette technologie réseau très haut débit sans fil est limitée comparée au LTE. Testée sur une bande fréquence de 28Ghz, la distance de réception serait aujourd'hui 10 fois inférieure à celle d'un signal 4G actuel. « C'est un projet très difficile, très complexe et qui pompe beaucoup d'énergie », a déclaré Jacques Rudell, professeur en ingénierie électrique à l'Université de Washington à Seattle et spécialisée dans cette technologie.

Outre Google, le département de la défense américaine (Darpa) travaille également sur une technologie basée sur des ondes millimétriques et des drones dans le cadre de son programme Mobile Hotspots. Un projet qui a pour but de fournir un accès réseau d'1Gbit/s pour des troupes militaires

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité