Le malware Ripper a permis de retirer 313K€ dans des DAB thailandais avec des cartes spéciales.

L'Image du jour

Le malware Ripper a permis de retirer 313K€ dans des DAB thailandais avec des cartes spéciales.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Hertz signe un contrat d'outsourcing avec IBM et supprime 230 emplois IT

Des informaticiens du centre de Hertz à Oklahoma City seraient remplacés par des travailleurs Indiens avec un visa H-1B.

Des informaticiens du centre de Hertz à Oklahoma City seraient remplacés par des travailleurs Indiens avec un visa H-1B.

Dans le cadre d'un projet d'externalisation confié à IBM, Hertz a indiqué qu'il allait supprimer 230 postes d'informaticiens. De nombreuses demandes de visas H-1B permettant à des salariés indiens d'IBM de venir travailler aux Etats-Unis ont déjà été effectuées.

Déjà engagé avec IBM sur des contrats d’externalisation, Hertz poursuit son programme de réduction des coûts dans son centre technologique situé à Oklahama City, dans l’Oklahoma. L'établissement concentre aujourd’hui le plus grand nombre de travailleurs IT de l'entreprise aux États-Unis. L'externalisation « aura probablement un impact sur d’« autres postes informatiques aux États-Unis », a déclaré Bill Masterson, un porte-parole Hertz. Prié de préciser le nombre total d'emplois IT touchés, M. Masterson a déclaré: « Nous nous attendons à un nombre supérieur à 230 pour le États-Unis ». Si certains informaticiens de Hertz seront recasés chez IBM, ce ne sera pas le cas de tous. Big blue n’a pris aucun engagement en ce sens.

Hertz tente d'améliorer ses opérations informatiques. L'année dernière, l’entreprise a embauché un nouveau DSI, Tyler Best, qui possédait une expérience dans l'industrie de la location de voiture. L'entreprise travaille sur un « programme de transformation informatique », a déclaré le PDG de Hertz John Tague, lors d’une conférence téléphonique avec les analystes de l'année dernière, selon une transcription disponible sur le site Seeking Alpha.

400 M$ de dépenses IT

L’an dernier, lors de la présentation des résultats, Tom Kennedy, directeur financier de hertz, avait déclaré aux analystes que « nous avons 1 500 personnes au back-office, ce qui est le double de ce qu'il devrait être. Nos centres d'appels affichent probablement le double de ce qu'ils devraient être », selon la transcription de Seeking Alpha. Il a indiqué que l’entreprise dépense plus de 400 millions de dollars par an pour ses services IT.

IBM à une relation de 20 ans avec Hertz, a déclaré M. Masterson. Certains des employés Hertz bénéficieront d’offres d'emploi chez IBM, mais ce sera un « petit nombre » parmi les 230. Hertz entend finaliser cette transition vers IBM d’ici juin. Le DAF a en outre précisé qu’il ne savait pas si des tâches seraient déplacées à l'étranger.

Des demandes de visas pour le projet Hertz ?  

IBM India Private Limited, une filiale d'IBM, a déjà déposé de nombreuses demandes de visas H-1B pour un immeuble à Oklahoma City. Cet immeuble, selon les documents du cadastre, appartient à Hertz Technologies, une filiale du groupe Hertz. Et une petite recherche sur MyVisaJobs remonte que deux douzaines de demandes de visas ont déjà été déposées avec cette adresse professionnelle.

La coupe claire chez Hertz arrivent un moment inquiétant. Le marché des travailleurs IT, dans l'ensemble, semble ralentir aux États-Unis. Selon une analyse réalisée par Foote Partners, seuls 5 500 emplois informatiques ont été crées en janvier 2016 aux États-Unis. En décembre 2015, le chiffre était de 6 100 emplois, soit le plus mauvais mois pour l'emploi informatique depuis août 2014. La moyenne mensuelle des nouveaux emplois IT en 2015 était de 12 300 par mois, selon Foote.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité