Microsoft et Facebook ont investi dans la construction d'un cable transatlantique qui doit être mis en service en octobre 2017.

L'Image du jour

Microsoft et Facebook ont investi dans la construction d'un cable transatlantique qui doit être mis en service en octobre 2017.

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Dernier Dossier

Cybersécurité : quels outils pour contrer les nouvelles menaces

Les événements récents autour du ransomware Locky et du vol massif de données du cabinet panaméen Mossack Fonseca dans l'affaire des « Panama Papers »...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

IBM va supprimer 700 emplois en France en 2013

190 postes seront supprimés cette année sur le site d'IBM La Gaude. Crédit: D.R

190 postes seront supprimés cette année sur le site d'IBM La Gaude. Crédit: D.R

La direction d'IBM a indiqué au cours d'un comité central d'entreprise qu'elle allait supprimer près de 700 emplois dans l'Hexagone d'ici le mois de septembre. 190 coupes seront effectuées sur le site de la Gaude. Les fonctions à haute valeur ajoutée ne seront pas épargnées.

Les syndicats d'IBM France ont eu confirmation, lors d'un comité central d'entreprise (CCE) qui a eu lieu aujourd'hui, du nombre d'emplois qui seront supprimés par la firme d'ici l'été prochain. Sur les 1 200 coupes qui devraient intervenir d'ici la fin 2014, 689 emplois seront réduits avant le mois de septembre 2013 dans l'Hexagone, ce qui représente 8% de l'effectif France de l'entreprise.  Les réductions annoncées s'effectueront dans un premier temps via des départs volontaires. « En avril, il s'agissait de l'annonce d'un accord de GPEC (gestion prévisionnelle de l'emploi et des compétences), mais la direction a basculé en optant pour un plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), avec un cadre juridique bien défini » a indiqué Serge Kerloch, délégué CGT d'IBM La Gaude. « Or, d'après les conclusions de l'expert mandaté par le CCE, il n'existe aucune justification économique à  des suppressions de postes ».

Les fonctions techniques touchées

Selon le syndicaliste, 190 personnes sont éligibles au départ sur le site de la Gaude qui emploie 573 collaborateurs. Des réductions impacteront également la division d'IBM à Sophia. « La direction cherche à couper dans ses forces vives, car les métiers les plus touchés, sur le plan local et national,  sont ceux du support technique de très haut niveau, ainsi que les fonctions commerciales » a précisé le représentant syndical. « Le fait qu'IBM supprime des postes à haute valeur ajoutée nous fait craindre le pire concernant l'avenir du groupe en France. A cela s'ajoute la stratégie de Big Blue qui consiste à transférer ses ressources hors du territoire national, dans des pays émergents. »  

D'après le délégué syndical,  certains employés seront soumis à une obligation de mobilité et devront quitter le site de la Gaude pour aller à Lyon ou à Marseille s'ils ne souhaitent pas être licenciés.

Les organisations syndicales d'IBM ont manifesté leur opposition unanime à ces mesures en déposant une motion. Elles dénoncent l'absence de justification économique d'IBM pour déployer un tel plan, des conditions de départ peu avantageuses qui ne dépassent pas le cadre légal, et une surcharge de travail pour les collaborateurs qui resteront.

 

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 29/05/2013 à 06h15 par Martial Ingrand (Bloggeur LMI) :

Ce n'est jamais agréable de subir des suppressions d'emploi, d'autant dans les conditions ou elles semblent décrites.
Espèrons qu'une solution plus souple soit trouvée ou que les dirigeants d'IBM voient à la baisse leurs previsions de "dégraissage"...
Vivement la sortie de la crise environnante et une reprise de la croissance !!

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité