Pour accélérer le développement de ses voitures connectées, Renault-Nissan annonce un accord avec Microsoft pour exploiter les capacités de traitement d'Azure.

L'Image du jour

Pour accélérer le développement de ses voitures connectées, Renault-Nissan annonce un accord avec Microsoft pour exploiter les capacités de traitement...

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Indépendants du numérique : La demande 2 fois plus importante que l'offre

Etre indépendant est recherché mais la situation porte de forts contrastes. (crédit : D.R.)

Etre indépendant est recherché mais la situation porte de forts contrastes. (crédit : D.R.)

D'après le dernier baromètre de la place de marché 404Works dédiée aux indépendants, plus de la moitié des budgets des missions confiées aux indépendants du secteur numérique ne dépassent pas 1 000 euros. Leur rôle de bouche-trou, accentué par la précarité de ce type d'emploi, est confirmé.

Avec plus de 13 000 membres inscrits et 20 000 missions en 2015 (+150% par rapport à 2014), le site 404Works est une place de marché dédiée aux indépendants du secteur du digital. Elle publie un baromètre qui montre l'intérêt croissant pour ce type de travail mais également des contrastes saisissants.
Qu'il soit auto-entrepreneur, en EIRL, en portage salarial ou autre, l'indépendant est à la mode. 700 000 indépendants proposeraient aujourd'hui leurs services en France (+85% en dix ans - Source : rapport 2014 de l'European Forum for Independent Professionnals).

La France n'est cependant pas à ce jour au niveau des Etats-Unis où 34% de la force de travail est sous ce régime (source : Freelancers Union & Elance-oDesk). Etre indépendant est bien sûr une certaine forme de précarité mais un sondage Powwownow mettait en avant un désir de flexibilité et d'autonomie chez 8 salariés sur 10 alors que seule une entreprise sur trois encourage cette attitude.

Des contrastes entre demande et offre

Si l'indépendance est la mode, la situation n'est cependant pas idyllique. En effet, il existe des différences notables entre l'offre et la demande. Sur 404Works, plate-forme dédiée aux métiers du digital, l'indépendant le plus fréquent est le graphiste, suivi du rédacteur. Les métiers plus techniques sont plus loin dans le classement : développeur web (3ème), développeur front-end/back-end (respectivement 8ème et 9ème places)... Mais les deux-tiers des missions concernent les développeurs !

Les profils « créatifs » représentent ainsi 43% des candidats contre 19% de la demande. Les « littéraires » sont 26% pour 15% de la demande. Et les profils techniques représentent 31% des inscrits pour 66% des demandes.

Des missions très ponctuelles et fragmentées

Autre sujet de désenchantement : le budget des missions. 16% sont à moins de 250 euros ! La plus grosse proportion de missions, avec 35% du total, concerne des budgets de 250 à 1000 euros. Les tranches 3 000-10 000 euros et plus de 10 000 euros représentent chacune 15%. Les missions sont donc bien vues comme des coups de main ponctuels et limités. 404Works estime que ces chiffres sont surtout liés à la fragmentation des contrats : les demandeurs préfèrent multiplier les collaborations avec les profils les plus pointus possibles.

Point plus positif pour ceux qui sont à la recherche de flexibilité : les trois-quarts des missions s'effectuent normalement en télétravail. De ce fait, le lieu d'exercice n'a plus d'importance. Pourtant, les très grandes villes concentrent toujours le plus d'indépendants (Paris : 21,3% ; Lyon : 5,1%...) alors même que le prix de l'immobilier y est plus important.

En savoir plus

Le baromètre complet

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
20 Mars 1989 n°360
Publicité
Publicité