Le malware Ripper a permis de retirer 313K€ dans des DAB thailandais avec des cartes spéciales.

L'Image du jour

Le malware Ripper a permis de retirer 313K€ dans des DAB thailandais avec des cartes spéciales.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

L'OS de la Corée du Nord s'inspire de l'interface Mac OS X

L'OS Red Star s'inspire de l'interface Mac OS X. Crédit Photo: IDG NS

L'OS Red Star s'inspire de l'interface Mac OS X. Crédit Photo: IDG NS

La dernière version du logiciel développé par le Korea Computer Center abandonne l'interface inspirée de Windows pour adopter un desktop plus proche de Mac OS X.

Selon le dicton, si l'imitation est la forme la plus sincère de la flatterie, les gens de Cupertino seront sans doute heureux de voir que la dernière version du système d'exploitation nord-coréen national s'inspire de l'interface de Mac OS X.

La version 3.0 de Red Star Linux a été totalement réactualisée et il ressemble désormais beaucoup au bureau de Mac OS X. Dans l'ancienne version 2.0 du système d'exploitation nord-coréen, l'esprit de Windows 7 dominait. Le style a donc été complètement abandonné. Voilà 10 ans environ que le Korea Computer Center (KCC), un important centre de développement de logiciels basé à Pyongyang, travaille au développement de Red Star. La version 2 était sortie il y a 3 ans et il semble que la version 3 est disponible depuis le milieu de l'année dernière.

Red Star Linux 3.0
Red Star Linux 3.0

Un OS exfiltré par un enseignant

C'est grâce à Will Scott, un informaticien qui a récemment passé 6 mois à enseigner à l'université des sciences et des technologies de Pyongyang (PUST) que le reste du monde a pu voir, pour la première fois, à quoi ressemblait cette dernière version. PUST est la première université de Corée du Nord financée par des pays étrangers et la plupart des enseignants viennent de l'extérieur. Will Scott dit qu'il a acheté le système d'exploitation à un concessionnaire KCC dans la capitale nord-coréenne et que les captures d'écran montrent la version 3 de base sans aucun ajout.

Red Star Linux 3.0
Le bureau de Red Star Linux 3.0.


Alors que la plupart des Nord-Coréens ont un accès limité à Internet, un grand nombre d'entre eux peuvent avoir accès à un intranet national auquel sont connectés les universités et les bibliothèques publiques notamment. L'intranet donne accès aux sites web des principales institutions nationales. L'information, le matériel pédagogique comme des livres et des articles scientifiques en PDF, sont très sélectifs et très encadrés, sans parler de tout ce qui fait la propagande gouvernementale.

Red Star Linux inclut un navigateur basé sur Mozilla, rebaptisé « Naenara » qui signifie « Mon pays ». Il inclut également une copie de Wine, une application Open Source qui permet de faire tourner certaines applications Windows sous Linux.

Red Star 3.0 Wine
L'app Wine dans Red Star Linux 3.0.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 05/02/2014 à 10h43 par Kilimandjaro (Membre) :

Etes-vous donc obligé, à chaque fois que vous présentez un environnement graphique GNU/Linux, de prendre appui sur un pays communiste ?

Surtout que dans le cas présent, ça ressemble furieusement à du MATE avec une simple couche de cairo dock... Pas de quoi révolutionner l'existant !

On rappellera tout de même aux lecteurs, en passant, que GNU/Linux propose une bonne dizaine d'interfaces graphiques riches et complètes, là où ses concurrents imposent à leurs utilisateurs une interface unique et limitée...

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité