Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

La révolution numérique menace 5 millions de jobs dans la santé, la finance et l'énergie

Selon le WEF, c’est le domaine de la santé qui devrait être le plus touché par la quatrième révolution industrielle en termes d’emploi. (Crédit D.R.)

Selon le WEF, c’est le domaine de la santé qui devrait être le plus touché par la quatrième révolution industrielle en termes d’emploi. (Crédit D.R.)

Selon un nouveau rapport du Forum économique mondial (WEF), la quatrième révolution industrielle risque de provoquer la perte de plus de 5 millions de jobs.

Le programme du Forum économique mondial (WEF) de Davos, qui ouvre ses portes le 20 janvier, fait une large place au thème de la «quatrième révolution industrielle». La fondation du WEF a publié en préambule une étude sur cette transformation, mettant en lumière l’impact attendu de cette dernière sur le marché de l’emploi.

L’étude «The Future of Jobs» prédit que la quatrième révolution industrielle, combinée avec d'autres changements socio-économiques et démographiques, va conduire à une perte nette de plus de 5 millions d'emplois ces cinq prochaines années dans les quinze principaux marchés développés et émergents. Globalement, le WEF estime que 7,1 millions de jobs disparaîtront, et ce en raison de redondances, de l’automatisation des processus et du phénomène de désintermédiation. Les employés de bureau et les jobs administratifs seront les plus touchés. Ces pertes devraient être compensées par la création de 2,1 millions d’emplois d'ici 5 ans, avance le WEF, spécialement dans les domaines des mathématiques, de l'informatique et de l'ingénierie.

Le rapport indique que l’impact de la transformation de l’industrie va passablement varier d’un secteur d’activités à l'autre. Ainsi, le domaine de la santé devrait être le plus touché en termes d’emploi ces cinq prochaines années, suivi par les secteurs de l'énergie et des services financiers. Tandis que les TIC se dégagent comme le secteur qui créera le plus d’emplois, suivi de la communication, des divertissements et des médias.

www.ICTjournal.ch

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité