Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
2
Réagissez Imprimer Envoyer

Les 1ers produits de l'alliance Apple/IBM attendus en novembre

Virginia Rometty, PDG d'IBM, et Tim Cook, PDG d'Apple, ont signé un accord en juillet dernier pour préparer des solutions mobiles pour les entreprises. (crédit : D.R.)

Virginia Rometty, PDG d'IBM, et Tim Cook, PDG d'Apple, ont signé un accord en juillet dernier pour préparer des solutions mobiles pour les entreprises. (crédit : D.R.)

Ciblant la banque et le secteur public, mais aussi la distribution, les télécommunications et plusieurs autres secteurs, les premiers produits concoctés par Apple avec IBM sortiront le mois prochain. Ils associeront des terminaux mobiles iPad et iPhone avec les services cloud d'IBM.

Selon Tim Cook, PDG d'Apple, les premiers produits de mobilité pour l'entreprise issus du partenariat signé avec IBM vont sortir le mois prochain. Il estime que cela pourrait changer la façon dont les gens travaillent. En juillet dernier, le groupe californien a annoncé avec big blue un contrat exclusif autour de terminaux iPhone et iPad qui seront vendus aux entreprises avec les services cloud et analytiques d'IBM. Les premières solutions s'adresseront à la banque, au secteur public, aux compagnies d'assurance, ainsi qu'aux secteurs de la distribution, des télécommunications, du voyage et des transports, a précisé hier Tim Cook lors d'une conférence téléphonique portant sur les résultats annuels d'Apple.

Aucun détail n'a été communiqué sur les produits, mais les deux sociétés longtemps rivales travailleraient étroitement sur le projet. IBM développe pour iOS des outils de sécurité, d'analyse et d'administration. Il revendra les iPhone et iPad tandis qu'Apple lancera de nouveaux services de support pour les entreprises. En premier lieu sortiront des apps pour iOS, selon Roger Kay, analyste principal pour le cabinet Endpoint Technologies Associates. « De ce que je comprend, il s'agira d'apps développées par IBM avec l'aide d'Apple », indique-t-il.

Des terminaux personnalisés pour les entreprises

Cette association, que certains observateurs trouvaient curieuse, rapprochera Apple des entreprises et donnera à IBM plus de champ sur la mobilité. Pour Apple, le marché professionnel permettrait de générer des marges plus élevées. En l'occurrence, IBM pourrait acheter des iPhone et iPad spécialement configurés pour les revendre à des clients ciblés. Il est plus à même de le faire que Apple, plus à l'aise sur le marché grand public. Malgré tout, pendant la présentation de ses résultats financiers, le groupe californien a cherché à mettre en avant ses succès dans ce domaine. Il a notamment cité Baidu, le moteur de recherche chinois, dont 20 000 employés utilisent ses iPhone et qui a développé en interne 30 apps pour iOS. Autre exemple, le fabricant d'ascenseurs Schindler a déployé plus de 20 000 iPhone et 20 apps. Enfin, dans le Minnesota, environ 25 000 iPad ont été répartis dans les établissements scolaires publics.

Et depuis l'annonce du partenariat avec IBM, il y a eu un intérêt croissant sur les iPad et les iPhone du côté des entreprises, a assuré Tim Cook. Toutefois, si les ventes du smartphone ont progressé sur le dernier trimestre fiscal d'Apple, clos fin septembre, celle des iPad ont baissé. Il s'est vendu 39,27 millions d'iPhone sur ces trois mois contre 33,8 millions l'an dernier sur la même période. Sur les tablettes, les livraisons sont passées à 12,3 millions sur le dernier trimestre contre 14,08 millions il y a un an.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE2

le 22/10/2014 à 11h17 par Visiteur4785 :

Merci de corriger certaines "coquilles" (2em partie)

Signaler un abus

le 22/10/2014 à 10h24 par Visiteur4782 :

que Cook s#interesse au secteur du voyage me parait logique

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité