Microsoft a acheté Genee et sa technologie de planification et de prise de rendez-vous basée sur de l'apprentissage machine.

L'Image du jour

Microsoft a acheté Genee et sa technologie de planification et de prise de rendez-vous basée sur de l'apprentissage machine.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
6
Réagissez Imprimer Envoyer

Les communications Skype surveillées par Microsoft ?

Crédit Photo: D.R

Crédit Photo: D.R

Selon un site web et un chercheur allemand, la firme de Redmond surveillerait de manière régulière le contenu des messages Skype pour des raisons de sécurité. Plusieurs associations s'inquiètent du respect du caractère privé des conversations.

Les utilisateurs de Skype devront peut-être reconsidérer la confiance qu'ils accordent au système de communication VoIP. En effet, selon Ars Technica, Microsoft analyserait de façon régulière le contenu des messages Skype pour des raisons de sécurité, à la recherche de fraudes éventuelles. Le site de Ken « Caesar » Fischer s'inquiète de ce que l'éditeur fait de ces informations, s'il les conserve indéfiniment ou s'il les détruit.

La question a déjà été soulevée la semaine dernière par le blog allemand spécialisé dans la sécurité Heise Security. « Skype effectue un balayage automatique des messages instantanés pour identifier les messages indésirables et repérer les adresses de sites web préalablement repérés comme sites de spam, sites frauduleux, ou liens de phishing », a expliqué dans un communiqué envoyé par courriel le porte-parole du service de VoIP, James Blamey. Cependant, H Security affirme que Microsoft laisse passer les pages en HTTP simple, pourtant plus risquées et ne scanne que les pages HTTPS généralement liées à des sites web sécurisés et non à des sites de spam.

La découverte faite par Ars Technica et par le chercheur en sécurité indépendant Ashkan Soltani pose la question de la confidentialité des communications sur Skype. C'est une bombe potentielle pour Microsoft qui mène une campagne « Scroogled » très active contre Google pour dénoncer ses méthodes en matière de confidentialité des données, notamment l'analyse du contenu des messages Gmail pour envoyer des publicités ciblées aux lecteurs de mails, ou la collecte de données utilisateurs lors du téléchargement d'applications sur le Play Store

Beaucoup d'interrogations

« Ces récentes découvertes signifient que les utilisateurs de Skype ne peuvent plus raisonnablement compter sur la confidentialité de leurs conversations Skype et de leurs appels », a déclaré Ashkan Soltani. « On pense que le message écrit à un destinataire n'est visible que de lui seul, mais ce n'est pas le cas », a-t-il déclaré à nos confrères de PC World. « On comprend que Microsoft peut en surveiller une partie ». En outre, on ne sait pas ce que la firme américaine fait des données recueillies. On ignore également à quel moment sont récupérées ces données, directement dans le client Skype ou pendant leur transit.

« La pente est glissante », a déclaré le chercheur. « S'ils surveillent les URL directement dans la fenêtre de chat, on peut se demander s'ils ne surveillent pas aussi autre chose ? Peuvent-ils par exemple enregistrer toutes les conversations ? Et si c'est le cas, Microsoft pourrait très bien être contraint par un gouvernement d'activer le contrôle d'un utilisateur soupçonné d'actes répréhensibles », a-t-il ajouté, précisant que « jusqu'à présent, nous n'avons pas la preuve que Microsoft ait cette capacité, mais c'est ce que suggère cette découverte ».

Plaidoyer pour respecter le caractère privé des conversations

Plus tôt cette année, plusieurs groupes de défense des droits civiques, comme l'Electronic Frontier Foundation et Reporters Sans Frontières, se sont interrogés sur la confidentialité de Skype. « Beaucoup d'utilisateurs font confiance à Skype pour passer des communications sécurisées - que ce soit des militants opérant sous des régimes autoritaires, des journalistes qui communiquent avec des sources sensibles, ou des utilisateurs qui souhaitent parler en privé, et en toute confiance, avec leurs associés, leur famille ou leurs amis », ont-ils écrit dans une lettre ouvert envoyée à Skype et aux responsables de Microsoft.

Ils ajoutent, « il est regrettable que ces utilisateurs, et ceux qui les conseillent sur les meilleures pratiques en matière de sécurité, aient à s'inquiéter du flou permanent et des engagements confus à propos de la confidentialité des conversations Skype et, en particulier, de l'accès possible des gouvernements et autres tierces parties aux données des utilisateurs et au contenu de leurs communications ». Cette dernière révélation sur Skype ne va pas aider à éclaircir la question de la confidentialité et de la sécurité du système.

 

COMMENTAIRES de l'ARTICLE6

le 30/05/2013 à 14h00 par Visiteur1944 :

Je m'accorde avec le post précédent.
Il est temps de prendre conscience du danger d'internet, que ce soit Microsoft ou un autre, on peut tous, avec des connaissances, obtenir des infos et surveiller des gens...

Signaler un abus

le 24/05/2013 à 14h12 par Visiteur1885 :

Depuis que Skype a été racheté par Microsoft, le logiciel ne communique plus en P2P, tout passe par des serveurs centralisés. Et ceux-ci à la demande de la NSA....

Signaler un abus

le 24/05/2013 à 11h51 par Elwood (Membre) :

TOUTES les conversations électroniques peuvent être écoutés, faudrait arrêter de jouer les naïfs ! Le programme Echelon n'a pas été créé pour rien.

Signaler un abus

le 24/05/2013 à 08h43 par Visiteur1881 :

Je suis surpris de savoir que les utilisateur que nous sommes soient écouté plus grave espionné .Que Microsoft nous explique cet état de fait.

Signaler un abus

le 24/05/2013 à 06h09 par Martial Ingrand (Bloggeur LMI) :

Pour moi, c'est un scoop et cela montre bien la dérive du système. Il viendra un jour ou nous serons tous parano et ou nous ne ferons plus confiance en rien !! Il faut que ces sociétés se ressaisissent et arretent ce type de pratique si elles sont avérées. La confiance des utilisateurs est primordiale pour la bonne marche de ces entreprises. Il me semble important qu'elles communiquent clairement et en toute transparence sur leur positionnement et leurs pratiques, qui pour le coup, ne semblent pas trés revalorisantes.

Signaler un abus

le 23/05/2013 à 11h44 par Visiteur1872 :

Ce qui est surtout dommage c'est que les gens croient encore qu'ils sont anonyme partout ou ils discutent ...

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité