Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

L'Image du jour

Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Les puces ARM de Qualcomm arrivent dans les Audi

Le CEO de Qualcomm Steve Mollenkopf lors de sa conférence de presse au CES 2016.

Le CEO de Qualcomm Steve Mollenkopf lors de sa conférence de presse au CES 2016.

Qualcomm a annoncé que le constructeur automobile Audi embarquera ses puces Snapdragon dans ses voitures attendues en 2017.

L'électronique embarquée a toujours été un marché énorme mais un peu à part dans l’industrie informatique. Mais cette année, les équipementiers et les constructeurs automobiles ont renforcé leur présence au CES. Si traditionnellement un des halls d’exposition était réservé aux fournisseurs de solutions audio et vidéo pour l’automobile avec des bimbos pour attirer les visiteurs, cette fois-ci les constructeurs ont réservé des stands imposants et prévoient d’animer des keynotes pour promouvoir leurs projets de voitures autonomes et connectées.

Les fournisseurs de puces pour tablettes et smartphones qui lorgnent depuis plusieurs années ce marché tentent aujourd’hui de convaincre les équipementiers et les constructeurs automobiles avec des plates-formes dédiées ou redesignées. Après Nvidia qui a annoncé hier des premiers tests avec Volvo pour son ordinateur embarqué Drive PX 2, Qualcomm profite également du salon pour dévoiler un partenariat d’envergure avec Audi autour de son processeur Snapdragon 820A.

Une puce 820A au coeur des prochaines Audi

Dans une simulation, une voiture équipée de cette puce a pu identifier la distraction d'un conducteur qui ne regardait plus la route et déclencher une alerte. Le Snapdragon 820A pourra également simultanément gérer plusieurs écrans vidéo HD (trois pour les passagers et un pour le conducteur) et des systèmes de sécurité automobile. Les mêmes puces pourront piloter les caméras à l'intérieur et à l'extérieur de la voiture, analyser les conditions de circulation pour aider à la conduite, et fournir un accès Internet mobile de 600 Mbits par seconde, selon le CEO de Qualcomm Steve Mollenkopf. « Toute l'industrie est en train de changer », a déclaré ce dernier lors de sa conférence de presse. « Il y a dix ans, nous n'étions même pas ici. Maintenant, chaque société utilise cette technologie ».

Les tableaux de bord risquent de se transformer en sapins de Noël avec la proposition de Qualcomm.

Grâce à des algorithmes d'apprentissage automatique conçus pour les technologies d'assistance au conducteur qui reconnaissent les limites de vitesse, les feux de circulation et d'autres panneaux autoroutiers, la puce 820A pourra être programmée pour détecter les obstacles et les types de voies. Les conducteurs pourront également personnaliser le tableau de bord et ses cadrans avec leurs couleurs préférées. Et si la voiture est partagée avec une autre personne, le système pourra la reconnaître à la voix et afficher ses propres paramètres. Les constructeurs automobiles décideront toutefois quels types de fonctionnalités ils intégreront. Aucune de ces technologies n’est vraiment nouvelle, Audi propose déjà un écran numérique personnalisable à la place des traditionnels compteurs dans ses dernières TT et A4. Nvidia a montré des choses semblables au CES l'année dernière, mais Steve Mollenkopf indique la 820A est une puce unique qui peut assurer toutes ces fonctions, afin de les rendre plus abordables pour les constructeurs automobiles et inciter à les généraliser au-delà des modèles haut de gamme.

Une puce SoC pour remplacer plusieurs composants dans la voiture

Les processeurs à venir sont similaires aux Snapdragon 820 pour smartphones et tablettes mais adaptés à l’automobile, assure le CEO. De type SoC, le 820A intègre de nombreux composants dans un seul corps, à savoir le CPU Kryo, le GPU Adreno 530, le DSP Hexagon 680, et des logiciels d'apprentissage automatique Zeroth. La puce est disponible en deux versions, dont l'une avec un modem LTE X12.

La puce 820A est dès aujourd’hui échantillonnée pour les constructeurs automobiles et Qualcomm indique qu’elle pourrait arriver dans des modèles Audi en 2018. Le constructeur allemand a déjà prévu d’utiliser des puces Snapdragon 620 dans certains de ses véhicules 2017.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
21 Mars 1983 n°94
Publicité
Publicité
Publicité