Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

L'Image du jour

Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Lightbend lance un framework de microservices pour Java

Mark Brewer, CEO de Lightbend (ex-Typesafe), veut faire bénéficier les développeurs Java de l'expérience que sa société a acquise sur Scala. (crédit : D.R.)

Mark Brewer, CEO de Lightbend (ex-Typesafe), veut faire bénéficier les développeurs Java de l'expérience que sa société a acquise sur Scala. (crédit : D.R.)

Pour moderniser les infrastructures applicatives, Typesafe, qui vient de troquer son nom pour Lightbend, annonce son framework pour développeurs Java, Lagom, permettant de bâtir des architectures de microservices distribuées. Le framework sera proposé sur GitHub début mars pour les développeurs Java. Une version pour Scala suivra.

L’éditeur de la plateforme de développement Reactive, qui vient d’abandonner le nom de Typesafe au profit de Lightbend, s’apprête à lancer son framework open source Lagom qui fournira pour Java des architectures de microservices. Pour la société fondée en 2011 par le créateur du langage Scala, Martin Odersky, il s'agit d'une nouvelle orientation qui explique le changement de nom. Celui-ci est éclairé dans un billet par le CEO Mark Brewer. Le nom Typesafe correspondait à l'approche Scala. Or, depuis cinq ans, « le marché a considérablement changé... Aujourd’hui, plus de la moitié de nos clients est constituée d’entreprises (utilisant) Java », explique le CEO. « Nous continuons à évoluer, à devenir de plus en plus agnostiques par rapport au langage et nous aidons nos clients à adopter une plateforme complète pour construire des systèmes répondant à leurs besoins et qui embrasse nativement les architectures de microservices ».

Prévu pour début mars, le framework Lagom utilise la technologie middleware orientée messages Akka de Lightbend, de même que son outil de déploiement de microservices ConductR et son framework Play pour bâtir des applications web avec Java et Scala. Les applications sont déployées vers la plateforme Reactive pour les applications utilisant les services de message. Lightbend décrit ses microservices comme faiblement couplés, isolés, ayant une seule responsabilité (single-responsability), chacun possédant ses propres données et s’insérant facilement dans de plus grands systèmes.

Un concurrent de la plateforme Spring Boot

Le framework Lagom apporte les éléments nécessaires pour faire évoluer les applications existantes avec des connecteurs prêts à l'emploi, assure l’éditeur dans un communiqué. Il explique ainsi que Lagom support les architectures de microservices en permettant une persistence des données à travers des modifications déclenchées par événements et CQRS (Command Query Responsibility Segregation) sans qu’il soit nécessaire de recourir à d’autres paradigmes. Contrairement à d’autres frameworks, il est entièrement asynchrone et ne nécessite pas l’utilisation d’autres technologies pour les déploiements.

La communauté Java à la recherche d’outils pour créer et gérer les architectures de microservices, est directement visée par Lagom, confirme James Governor, analyste du cabinet RedMonk, interrogé par nos confrères d’Infoworld. Selon lui, le framework se retrouvera, sur certains aspects, en concurrence avec la plateforme Spring Boot. La première mouture de Lagom avec les API, services et modèles pour Java sera disponible sur GitHub début mars. Une version Scala suivra.

Sur sa conférence Interconnect 2016, IBM a lui aussi fait une annonce dans le domaine du développement de micro-services avec l'arrivée d'OpenWhisk sur son PaaS Bluemix.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
21 Mars 1983 n°94
Publicité
Publicité
Publicité