Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Matinée Hello : Stéphane Richard pousse Lora, la fibre et sa dernière box

De nouveau sur scène, mais toujours aussi peu à l'aise avec le prompteur, Stéphane Richard a dévoilé sa dernière box qui devra affronter la Révolution 7 de Free. (crédit : D.R.)

De nouveau sur scène, mais toujours aussi peu à l'aise avec le prompteur, Stéphane Richard a dévoilé sa dernière box qui devra affronter la Révolution 7 de Free. (crédit : D.R.)

Fibre optique, Livebox, et Lora étaient les principaux ingrédients du dernier évènement Hello organisé par Orange au Carrousel du Louvre à Paris

Pour sa quatrième matinée Hello, au Carrousel du Louvre, Stéphane Richard, PDG d’Orange, n’avait pas grand chose à mettre en avant hormis sa dernière box. Rien sur la 5G, omniprésente au dernier Mobile World Congress où Orange occupait un stand modeste, un peu d’IoT avec Lora et donc l’arrivée de la prochaine Livebox avant l’été.

Alors que la Freebox v7 de Free se fait toujours attendre, la dernière Livebox s’est faite belle pour la fibre optique. Préparée et testée an depuis un an selon Stéphane Richard, afin d’être sûr de proposer la meilleure expérience, cette Livebox 2016 intègre le composant ONT, indispensable pour se connecter à la fibre. Jusqu’à présent, il était nécessaire d’installer un boitier ONT à l’arrivée de la fibre pour distribuer le signal avec un débit théorique de 50 à 100 mégabit/s. Cette intégration n’augmente pas la taille de la box, qui inaugure un design plus compact à défaut d’être séduisant. On retrouve toujours deux boitiers en fait, l’un pour le réseau (ADSL ou Fibre) avec une puce ARM A9 double cœur Broadcom 63138, l’autre pour la TV (4K) avec une puce Broadcom 7252 associée à un disque dur de 1 To (en option avec une taxe copie privée de 31€). La partie sans fil repose sur du WiFi 802.11 avec avec WPS soit bibande 2,4 et 5 GHz avec des antennes dédiées en émission et en réception.

Le budget design de la dernière Livebox n'a pas du être onéreux même si on nous a expliqué que l'agencement des composants internes avait été optimisé pour favoriser la circulation de l'air.

Un box pour les séduire tous 

Cette box ne sera pas livrée avant trois mois nous a indiqué Stéphane Richard lors d’un point presse après la présentation. Les tarifs n’ont pas été détaillés mais comme d’habitude chez Orange, il devrait y avoir une multitude de formules pour séduire les power users comme les consommateurs moins technophiles. Interrogé sur le tout fibre, le dirigeant a répondu qu’il y avait un risque avec la fibre, des investissement sont effet nécessaires pour raccorder les clients. « C’est moins risqué avec le cuivre comme chez certains de nos concurrents. La fibre de bout en bout ce n’est pas qu’une posture marketing. Le débit proposé atteint 120 mégabit/s donc il y a des différences avec le câble. Les clients qui ont déjà choisi la fibre Orange comprennent bien la différence […] Nous n’avons pas encore défini les prix de la box mais nous voulons en faire profiter le plus grand nombre. Interrogé sur la discussion en cours avec Martin Bouygues pour le rachat de Bouygues Telecom, M. Richard a simplement précisé qu’il préférait une entreprise saine et forte qu’avec des problèmes et que les négociations étaient sur le point d’aboutir.

La matinée a également été l’occasion de détailler le développement du réseau basse consommation et longue portée Lora. 5 000 lampes Lora vont ainsi être distribuées aux salariés d’Orange afin d’étendre le réseau aux domiciles et aux entreprises jusque dans les sous-sols. Chaque lampe viendra donc renforcer la zone de couverture de Lora. 17 villes seront couvertes mi-2016 et il faudra attendre la fin de l’année pour le territoire. Rappelons que le concurrent Sigfox n’a besoin que de 1 600 stations relais pour couvrir la France. « Le monde compte déjà 15 milliards d’objets connectés, un chiffre qui devrait dépasser les 25 milliards d’ici à 2020 », a souligné le dirigeant. Orange est bien décidé travailler avec les entreprises à la recherche d’une solution bon marché pour géolocaliser ses marchandises et ses outils mais également guider les automobilistes jusqu’à une place de parking libre grâce à des capteurs placés dans les rues.

Domotique à la sauce Orange 

La maison n’a pas été oubliée avec des solutions développées avec Seb comme Foodle pour la cuisine (recettes personnalisés en fonction des aliments présents dans le frigo et de l’activité de la journée), avec Harmony Mutuelle pour suivre en temps réel des patients à domicile (avec un kit médical connecté conçu par la société Visomed capable de remonter la tension et la température), ou encore Axa pour la prévention et le traitement des démarches en cas de sinistres (dégâts des eaux, incendie…). La domotique a aussi été de la partie, même si le mot semble devenue ringard depuis la déferlante objets connectés. En France et en Roumanie, la solution Homelive – compatible NetAtmo - permet d’adapter automatiquement le chauffage grâce à l’utilisation de capteur de présence, de fermer les volets roulants (Somfy), détecter des fuites d’eau ou encore de surveiller la maison pour signaler des intrusions. Mais Orange a lancé son offre Homelive qui nécessite un abonnement alors que des concurrents comme eeDomus+ ou Zipabox fonctionnent sans, tout en étant plus ouverts.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité