Amazon teste à Seattle un magasin bardé de capteurs et sans caisse, couplé à un système de paiement automatisé sur smartphone.

L'Image du jour

Amazon teste à Seattle un magasin bardé de capteurs et sans caisse, couplé à un système de paiement automatisé sur smartphone.

Les 10 tendances technologiques en 2017

Dernier Dossier

Les 10 tendances technologiques en 2017

Comme chaque année, la rédaction du Monde Informatique a établi une liste des 10 tendances technologiques à venir ou qui vont se poursuivre en 2017....

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Microsoft va prévenir ses utilisateurs des tentatives de hack gouvernemental

Microsoft se défend d'avoir identifé le gouvernement chinois comme étant derrière le hack de milliers de comptes Hotmail de dissidents. (crédit : D.R.)

Microsoft se défend d'avoir identifé le gouvernement chinois comme étant derrière le hack de milliers de comptes Hotmail de dissidents. (crédit : D.R.)

Microsoft s'est engagé à prévenir les utilisateurs de ses services de messagerie et de stockage cloud en cas de toute tentative d'accès non autorisé par des autorités gouvernementales. Une initiative louable au moment où une polémique enfle sur le fait que la société ait pu fermer les yeux depuis 2011 sur l'espionnage de dissidents chinois et tibétains.

Microsoft monte en puissance dans la protection des données personnelles de ses clients. Après avoir déjà relevé d'un cran le chiffrement de sa plate-forme de messagerie Outlook.com et de son service de stockage cloud OneDrive, la firme de Redmond a décidé d'aller encore plus loin. La société a en effet annoncé prendre des dispositions pour prévenir les utilisateurs de ses services en cas de tentative d'espionnage gouvernemental. « Nous allons vous alerter lorsque nous pensons que votre compte est ciblé ou compromis par un individu ou un groupe travaillant pour le compte d'un Etat », a fait savoir Microsoft. « Nous alertons déjà les utilisateurs quand nous pensons que leurs comptes ont été ciblés ou compromis par une tierce partie et donnons des conseils pour sécuriser leurs comptes. »

Parmi les mesures conseillées, la société enjoint ses utilisateurs à mettre en place la vérification en deux étapes, d'utiliser un mot de passe fort et de le changer souvent, de surveiller une activité suspecte sur un compte, de faire attention aux mails ou sites suspects et de garder à jour système et antivirus.

Une faille Hotmail découverte par Trend Micro en 2011

Ce sursaut d'attention à l'égard de la sécurité des utilisateurs de ses services intervient au moment où Microsoft est au centre d'une polémique. Car l'annonce de cette mesure, aussi forte que symbolique,  arrive une dizaine de jours après que Reuters ait demandé à la société pourquoi elle avait toléré depuis 2011 sur l'espionnage de milliers de personnes. D'après deux anciens employés de Microsoft, la société aurait en effet fermé les yeux, alors qu'elle était au courant, sur la surveillance par le gouvernement chinois de milliers de dissidents chinois et tibétains rendue possible par l'exploitation d'une faille dans son service de messagerie Hotmail. Une accusation dont la société se défend : « Ni Microsoft pas plus que le gouvernement américain n'ont été en mesure d'identifier la source des attaques qui ne provenaient pas d'un seul pays. Nous allons prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher de futures attaques de ce type », a indiqué la firme de Redmond à Engadget.

Comme le rappelle Business Insider, la présence de la faille Hotmail avait été relevée par Trend Micro qui avait trouvé dans le code d'un mail l'existence d'un bout de code exploitant une faille non détectée par Microsoft permettant d'envoyer secrètement des copies de tous les messages reçus par un utilisateur à un compte de messagerie controlé par un attaquant. L'histoire récente nous rappelle toutefois que pour toutes les échanges sensibles (opposants politiques, journalistes d’investigation...), des plates-formes sécurisées comme Signal, Oroton ou encore SilentPhone sont recommandées par l'EFF.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 03/01/2016 à 17h41 par Visiteur7660 :

Bonjour,

Très fort : Microsoft, qui avec un Windows 10 très intrusif, se permet de donner des leçons...

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
25 Avril 1988 n°321
Publicité
Publicité