Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

L'Image du jour

Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

En mars et juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour le...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Mitel cimente sa stratégie au cloud et aux réseaux mobiles

Bernard Etchenagucia est directeur général de Mitel France. (crédit : D.R.)

Bernard Etchenagucia est directeur général de Mitel France. (crédit : D.R.)

En 2016, le canadien Mitel Networks compte bien mettre en oeuvre des synergies entre son activité télécoms d'entreprise avec celles émergentes dans les communications unifiées cloud et les équipements LTE. De juteux contrats avec l'Armée de Terre et la SNCF ont notamment été signés.

Depuis qu'il a avalé en 2013 son compatriote Aastra pour 370 millions de dollars, le groupe canadien Mitel Networks est parvenu à consolider son activité traditionnelle dans les réseaux télécoms d'entreprises. Une activité sur laquelle il doit affronter la concurrence de plus en plus féroce d'ALE (Alcatel-Lucent Entreprise), Cisco ou encore Avaya et l'a amené à trouver de solides relais de croissance. « L'acquisition de la société Mavenir en 2015 spécialisée dans le coeur de réseau, la mobilité et voix sur LTE (Long Term Evolution) et WiFi illustre bien la nouvelle stratégie que nous avons prise », nous a indiqué Bernard Etchenagucia, directeur général de Mitel France. Sur le segment de marché des services cloud télécoms, Mitel est par ailleurs en concurrence avec des acteurs comme Broadsoft et Centile notamment, tandis que dans les réseaux mobiles il fait face à Huawei, Alcatel-Lucent/Nokia ou encore Ericsson.

Cela tombe bien car pour 2016, Mitel compte bien mettre oeuvre des synergies entre ses différentes activités autour des réseaux télécoms d'entreprise, des communications unifiées et des services collaboratifs dans le cloud (UcaaS) et également des solutions coeur de réseau mobile. « La barrière entre les opérateurs entre téléphonie fixe et mobile est en train d'exploser avec la voix sur LTE », a lancé Bernard Etchenagucia. « On capitalise sur ce que l'on sait faire pour offrir aux opérateurs des services cloud et mobilité et le fait d'être présent sur ces 3 segments de marché permet de faire une association unique ».

Des services télécoms intégrés aux métiers

Mitel compte ainsi fournir une nouvelle palette de solutions et services télécoms, cloud et mobilité dont notamment le multi ID mobile permettant d'affecter plusieurs numéros sur une seule SIM, de proposer des outils de provisionning hébergé intégrant géolocalisation des terminaux et interfaçage CRM. « L'outil MiTeam permet de sortir de l'entreprise la collaboration de groupe en permettant depuis un environnement complètement mobile de lancer une invitation à une personne dans un groupe qui va accéder, partager, et collaborer sur des contenus », poursuit Bernard Etchenagucia. Mitel compte également proposer des offres taillées pour des besoins verticaux, en particulier dans le domaine de la télémédecine pour par exemple déclencher des appels vers un centre de santé, faire intervenir un médecin via un système M2M respectueux des standards en matière d'objets connectés tel que MQTT.

Alors que Mitel est sur le point de publier ses résultats financiers 2015, la société a réalisé l'année précédente un chiffre d'affaires de près de 1,2 milliard de dollars pour un résultat net de 98,8 millions de dollars. La société, qui emploie 4 500 personnes et réalise 50% de son activité en Europe, 45% en Amérique et 5% en Asie, a signé sur l'année écoulée de jolis contrats. En particulier avec l'Armée de Terre avec un gros projet dans la VoiP, un autre en VoiP/ToiP avec la SNCF et encore un autre de plusieurs millions d'euros avec un grand acteur de la distribution pour un projet de services cloud télécom et collaboratif. 

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
30 Mai 1983 n°104
Publicité
Publicité