Advertisement
Une trentaine de sociétés dont HTC et Sequoia Partners ont créé une alliance au capital de 10Md$ pour investir dans la réalité virtuelle et augmentée.

L'Image du jour

Une trentaine de sociétés dont HTC et Sequoia Partners ont créé une alliance au capital de 10Md$ pour investir dans la réalité virtuelle et augmentée.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

MWC 2016 : La 5G arrivera dès 2017 selon Nokia

La norme 5G pourrait être prête bien avant 2020 selon le CEO de Nokia Rajeev Suri qui table sur des premiers déploiements en 2017.

La norme 5G pourrait être prête bien avant 2020 selon le CEO de Nokia Rajeev Suri qui table sur des premiers déploiements en 2017.

Selon le CEO de Nokia, Rajeev Suri, la 5G pourrait arriver plus vite que prévu. En effet, plusieurs éléments de la norme mobile de prochaine génération pourraient être définis dès cette année.

Lors d'une conférence de presse donnée la veille du Mobile World Congress 2016 (MWC) qui se tient à Barcelone du 22 au 25 février, le CEO de Nokia a déclaré que la prochaine génération de réseaux mobiles serait définie de « façon concrète » d'ici la fin de cette année. Actuellement, les estimations officielles prévoient un achèvement complet de la norme 5G avant 2020. Mais Rajeev Suri pense que la demande est trop forte pour attendre jusque-là. « La date de 2020 correspondra probablement au déploiement mondial et massif de la nouvelle norme, mais les premiers déploiements devraient avoir lieu à partir de 2017, avec une montée en puissance jusqu’à 2020 », a-t-il estimé.

« À ce stade, les utilisateurs et les opérateurs se rendent déjà bien compte de ce que pourra leur apporter la 5G, beaucoup plus que lors de l’élaboration de la 3G et de la 4G », a encore déclaré le CEO de Nokia. Notamment, le haut débit pour la vidéo et la réalité virtuelle, la faible latence pour la communication entre véhicules connectés, et la possibilité de connecter des milliers de dispositifs à une cellule. « Certains services seront mis en œuvre avant l’achèvement officiel de la 5G, et, en tout état de cause, l’élaboration de la norme elle-même avance plus vite que prévu », a-t-il ajouté.

La station de base de Nokia prête pour la 5G 

Les réseaux SDN et cloud vont aussi permettre d’accélérer le rythme. Le CEO de Nokia a annoncé que la technologie AirScale Radio Access (station de base de prochaine génération), qui sera présentée pour la première fois au Mobile World Congress, sera « prête pour la 5G », parce que le système reposera en grande partie sur du logiciel. AirScale Radio Access comprend des mécanismes comme le LTE Wi-Fi Agregation qui permet d’utiliser le spectre de fréquence sans licence, mettant à la portée des utilisateurs les fonctions combinées des deux types de réseaux. Les réseaux offriront aussi plus de puissance de calcul que les tiers pourront utiliser pour faire tourner des applications capables de fonctionner avec des connexions à faible latence.

Lors de cette conférence de presse, Rajeev Suri a également fait part de sa confiance après le rachat d'Alcatel-Lucent par Nokia en janvier dernier pour 16,5 milliards de dollars. L’acquisition rapproche deux des plus grands fournisseurs de réseaux filaires et sans fil dans une période de consolidation rapide de l'industrie. Elle rassemble aussi deux acteurs qui ont déjà connu des fusions malheureuses - Nokia avec Siemens et Alcatel avec Lucent Technologies. « Nous n’avons pas revécu cette fois les angoisses et les luttes qui avaient marqué les autres opérations », a déclaré le CEO de Nokia.

Renforcement dans la sécurité 

La multinationale finlandaise compte désormais plus de 40 000 chercheurs et scientifiques. « Nous cherchons toujours à nous séparer d’activités qui ne sont pas positionnées sur notre marché », a déclaré le CEO. Mais celui-ci prévoit de conserver l’activité SDN Nuage Networks d’Alcatel. Ce n’est pas tout : Rajeev Suri a annoncé l'acquisition de Nakina Systems, un éditeur canadien de logiciels de sécurité qui offre des fonctions de gestion des identités et de mise en quarantaine des vulnérabilités. La transaction, dont le montant n’a pas été révélé, doit être bouclée d'ici la fin du mois de mars. 

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
15 Octobre 1990 n°428
Publicité
Publicité
Publicité