Bardées de capteurs, les automobiles se préparent à passer à la conduite autonome.

L'Image du jour

Bardées de capteurs, les automobiles se préparent à passer à la conduite autonome.

Voiture autonome : les acteurs sont en place, que la course commence !

Dernier Dossier

Voiture autonome : les acteurs sont en place, que la course commence !

Le Mondial de l'Automobile ouvre ses portes à Paris du 1 au 16 octobre au parc des Expositions porte de Versailles. A l'occasion de cette édition, les...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Open Connectivity Foundation : Plus de 150 acteurs IT unis pour standardiser l'IoT

Jong-Deok Choi, vice président exécutif de Samsung Electronics, est président de l'Open Connectivity Foundation. (crédit : D.R.)

Jong-Deok Choi, vice président exécutif de Samsung Electronics, est président de l'Open Connectivity Foundation. (crédit : D.R.)

Succédant à l'Open Interconnect Consortium créé en 2014, la fondation Open Connectivity regroupe plus de 150 constructeurs, éditeurs et société de services IT et télécoms pour travailler sur un standard permettant aux solutions et terminaux de l'Internet des objets de fonctionner et d'interagir ensemble correctement et facilement. Cisco, Intel, Microsoft, Dell ou encore Asus, Lenovo, Samsung, Huawei et Sagemcom en font partie.

Les objets connectés c'est bien, mais parvenir à standardiser l'Internet des objets c'est sans doute bien mieux. Cela fait d'ailleurs quelques années que de nombreux acteurs de l'industrie informatique se regroupent dans différentes organismes comme l'Allseen Alliance, le Thread Group ou encore l'Open Interconnect Consortium, afin de faciliter les interactions entre les milliards d'objets, capteurs et terminaux connectés et parvenir à standardiser entre eux la communication et les échanges.

« OCF unifie l'ensemble du consortium Open Interconnect avec des sociétés leaders dans tous les domaines - silicium, logiciels, plateforme et produits finis - engagés pour fournir cet élément clé d'interopérabilité d'une solution IoT », a indiqué l'Open Connectivity Foundation dans un communiqué. « La vision d'OCF est que les milliards de terminaux connectés communiqueront entre eux indépendamment du fabricant, du système d'exploitation ou du chipset. »

Google fait encore bande à part

Le chemin vers la définition d'une standardisation unique de l'IoT pourrait cependant bien être engagé avec la création de la fondation Open Connectivity. Succédant à l'Open Interconnect Consortium, cet organisme est renforcé par l'arrivée dans ses rangs de plusieurs acteurs IT de poids qui roulaient jusqu'alors pour l'Allseen Alliance, à savoir Qualcomm et Cisco, mais également d'autres nouveaux comme Microsoft, Electrolux et General Electric. A ce jour, l'Open Connectivity Foundation regroupe plus de 150 membres, parmi lesquels Cisco, General Electric, Intel, Microsoft, Atmel, Dell, IBM, Honeywell, ZTE, Lenovo, Marvell, Asus, Parrot, Sagemcom, Samsung, GoPro, Huawei, Zyxel...

Pour autant, l'Open Connectivity Foundation ne recueille pas 100% des suffrages en tant qu'organisme moteur de la standardisation de l'IoT. Ainsi, l'Allseen Alliance a indiqué qu'elle poursuivait de son côté ses travaux en matière de standardisation IoT, sachant que Google n'a pas encore cédé aux sirènes de l'OCF, ce dernier restant pour le moment cloisonné au Thread Group. Sans oublier les initiatives transverses comme celle menée par l'Institute of Electrical and Electronics Engineers qui travaille depuis 2014 sur un framework permettant d'assurer l'interopérabilité entre la multitude d'objets, systèmes et applications connectés.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
03 Décembre 1993 n°568
Publicité
Publicité