Tesla est impliqué dans un accident mortel d'un véhicule dont la conduite autonome a été activée.

L'Image du jour

Tesla est impliqué dans un accident mortel d'un véhicule dont la conduite autonome a été activée.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Orange pas d'accord sur les modalités de rachat de Bouygues Telecom

Stéphane Richard trouverait le prix de rachat de Bouygues Telecom à 10 milliards d'euros un peu trop élevé. (crédit : D.R.)

Stéphane Richard trouverait le prix de rachat de Bouygues Telecom à 10 milliards d'euros un peu trop élevé. (crédit : D.R.)

Alors que les rumeurs sont montées d'un cran ce week-end au sujet de la finalisation du rachat de Bouygues Telecom par Orange, ce dernier a démenti dans un communiqué s'être mis d'accord avec les autres opérateurs sur les modalités de répartition des actifs. Mais les discussions sont loin d'être terminées.

Le jeu du chat et de la souris se poursuit entre Orange et Bouygues Telecom. Et pour beaucoup, le mariage était même plié, les rumeurs au sujet d'un accord final entre les deux opérateurs ayant enflammé le web ce week-end. C'était sans compter sur Orange qui, dans un communiqué publié lundi matin, a démenti s'être mis d'accord sur les modalités du rachat de la filiale de Bouygues.

« Orange dément formellement qu'un quelconque accord ait été arrêté sur un schéma de partage et de valorisation des actifs de Bouygues Telecom », a déclaré un porte-parole du premier opérateur français à Reuters. « Les discussions se poursuivent entre les différentes parties prenantes. » Pour autant, il est à noter que, de façon assez subtile, Orange ne dément pas le rachat de Bouygues Telecom, mais qu'il n'est pas encore parvenu à un accord sur le partage et la valorisation de ses actifs. Il se pourrait à ce titre que le prix demandé par Martin Bouygues, patron du 3e opérateur français, soit jugé quelque peu excessif. « Dix milliards sont demandés qui ne correspondent pas à sa valeur », a ainsi fait savoir le PDG d'Orange lors d'un comité d'entreprise selon Les Echos. Le juste prix se situerait plutôt, d'après des observateurs proches du dossier, autour des 6 milliards d'euros.

Les investisseurs poussent au rapprochement Orange/Bouygues Telecom

A la bourse de Paris, les investisseurs semblent en tout cas soutenir le rachat de Bouygues Telecom par Orange, dont certains actifs tomberaient par ailleurs dans les mains de Numericable-SFR et Iliad (Free). Ainsi, l'action Numericable-SFR progressant en début d'après-midi de 8,33% à 32,5 euros, celle de Bouygues 6,29% à 34,02 euros, Orange 4.16% à 15.5 euros, ainsi qu'Iliad 3,88% à 218,3 euros.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
19 Avril 1993 n°541
Publicité
Publicité
Publicité