Projet alternatif à Mimix, Linux est devenu incontournable dans les entreprises grâce à une poignée d'irréductibles emmenés par Linus Torvalds.

L'Image du jour

Projet alternatif à Mimix, Linux est devenu incontournable dans les entreprises grâce à une poignée d'irréductibles emmenés par Linus Torvalds.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Pour conquérir de nouveaux marchés, SCC lance une plate-forme d'ecommerce

Didier Lejeune, dirigeant de SCC France , lance une plate-forme de commerce en ligne pour attirer une nouvelle clientèle.

Didier Lejeune, dirigeant de SCC France , lance une plate-forme de commerce en ligne pour attirer une nouvelle clientèle.

La société de service et de distribution informatique SCC a récemment lancé un site de vente en ligne qu'elle destine à ses clients ainsi qu'à toutes entreprises. La plate-forme doit contribuer à lui permettre de cibler des entreprises de taille plus modeste que ses clients actuels, et de prendre d'importantes parts de marché dans domaine de l'environnement de travail digital.

SCC France innove dans sa stratégie d'approvisionnement des entreprises. Après une période de test menée auprès de certains de ses clients, la SSDI (société de service et de distribution informatique) a mis en ligne son premier site d'e-commerce il y a une quinzaine de jours. Pour l'heure, ce SCC Store, où sont proposées 50 000 références, n'est accessibles qu'aux sociétés déjà en compte chez le revendeur et prestataire IT. Mais « d'ici quelques semaines, tout le monde pourra y réaliser des achats grâce au système de paiement en carte de crédit que nous avons prévu », indique Didier Lejeune, le dirigeant de SCC France.

Le lancement de la plate-forme de commerce électronique s'inscrit dans la poursuite de plusieurs objectifs. Notamment, celui de simplifier les actes d'achat des clients par la possibilité qui leur est offerte de réaliser des devis en ligne et de gagner ainsi du temps sur une procédure parfois lourde. Il s'agit aussi pour SCC de récupérer des budgets informatiques que ses clients ont plutôt tendance à investir ailleurs que chez lui. « SCC est un vendeur de produits haut-de-gamme qui n'est pas forcément organisé pour gérer des achats au fil de l'eau de périphériques, de clés USB ou de consommables d'impression. Notre nouveau site va pallier ce manque », se félicite Didier Lejeune.

Un prestataire de services cloud bientôt racheté

La vente en ligne est aussi un bon moyen pour le revendeur de diversifier sa clientèle. Aujourd'hui, il cible les ETI de 500 à 1000 personnes et les grands comptes. Pour capter des ETI de taille plus modeste et des PME, le web est une arme qui ne sera néanmoins pas la seule que SCC va utiliser pour élargir sa cible. Prochainement, le revendeur va en effet annoncer une opération de croissance externe sur laquelle il travaille depuis 18 mois. La cible de l'acquisition est un fournisseur de services dans le cloud. « Beaucoup d'entreprises proposent des prestations de ce type aux petites ETI et aux grosses PME mais il s'agit surtout d'acteurs locaux alors que leur cible sont souvent multi-sites », explique le dirigeant de SCC France. En associant notre large couverture du territoire français au rachat que nous allons effectuer, nous ambitionnons de devenir le leader des services récurrents et hébergés sur le segment des ETI en France. »

Une nouvelle division dédiée à l'environnement de travail digital

L'autre grande ambition de SCC c'est devenir le numéro un dans le domaine de la transformation digitale de l'environnement utilisateurs en France. Là encore, son nouveau site de vente en ligne est destiné à jouer un rôle puisqu'il constitue un canal de choix pour équiper les entreprises en terminaux de type smartphones, tablettes et portables. Et là encore, ce ne sera pas le seul levier que SCC va actionner pour tendre vers son but. A compter du premier avril, la SSDI va mettre en activité une nouvelle division spécialisée dans l'environnement de travail digital et constituée de 300 personnes. Bâtie via la réorganisation de plusieurs business Unit de SCC (Microsoft, Mobilité, Communication Unifiées, Visioconférence), elle proposera des services d'architecture, du support utilisateurs ou encore des services managés. En outre une nouvelle activité de conseil sur le poste de travail digital dont SSC était dépourvu va être créée.

Fort de ces nouveaux axes de croissance, la SSDI anticipe que chacune de ses activités enregistre entre 10 et 25% de progression cette année. Si ses objectifs se confirment, Elle devrait clore son exercice 2016 sur un chiffre d'affaires d'environ 1,2 Md€.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité