Robo Brain est un référentiel accessible dans le cloud qui permettra aux robots d'apprendre de nouvelles tâches à partir de vidéos ou d'images.

L'Image du jour

Robo Brain est un référentiel accessible dans le cloud qui permettra aux robots d'apprendre de nouvelles tâches à partir de vidéos ou d'images.

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

Dernier Dossier

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

En juin dernier, nous étions de retour à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour la quinzième édition ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Quelles annonces prépare Oracle pour OpenWorld 2012 ?

Sur l'édition 2011 de sa conférence OpenWorld, Oracle avait annoncé 45 000 inscriptions (crédit photo : M.G.)

Sur l'édition 2011 de sa conférence OpenWorld, Oracle avait annoncé 45 000 inscriptions (crédit photo : M.G.)

La conférence annuelle d'Oracle  draine chaque année des dizaines de milliers de personnes à San Francisco (45 000 participants  inscrits en 2011). Après l'Exadata, Exalogic et autres systèmes intégrés, quelles annonces la société s'apprête-t-elle à faire ? Pourquoi pas une version bêta de Database 12c. On s'attend au moins à voir Oracle préciser les prix de son offre cloud public.

Oracle ne devrait sans doute pas faire d'annonces importantes avant l'ouverture de sa conférence annuelle OpenWorld 2012, qui se tiendra à San Francisco, du 30 septembre au 4 octobre. De fait, la société de Larry Ellison va bientôt entrer dans la « quiet period »  qu'elle s'impose avant l'annonce de ses résultats trimestriels fiscal (juin-août 2012, son exercice court de juin à mai). 

Compte-tenu de l'étendue de l'offre d'Oracle qui ne cesse de progresser, entre logiciels d'infrastructure, applications, solutions matérielles et outils de développement, on peut tenter quelques suppositions.

Une bêta de la prochaine génération de base de données ?

En dépit des incursions opérées par Oracle dans de nombreux autres secteurs, son domaine d'origine, la base de données, reste l'un de ses actifs les plus importants. Début juin, son PDG Larry Ellison a déjà révélé que la société sortirait la version 12c de sa base de données en décembre prochain ou au mois de janvier suivant. Une version très attendue venant succéder à la 11g, sortie il y a cinq ans, à l'été 2007.

Dans ce contexte, OpenWorld serait l'endroit idéal pour annoncer un programme bêta de cette prochaine édition de la database. Comme pour tous les produits d'Oracle suffixés « c » depuis un an, celui de 12c fait référence au « cloud ».  Pour l'instant, l'éditeur n'a donné aucun détail sur les nouvelles fonctionnalités du produit. Dans un entretien récent avec nos confrères d'IDG News Service, l'analyste Curt Monash a livré certaines hypothèses. « Je me demande si Oracle va finalement introduire une véritable option de stockage en colonnes, un an après Teradata », a-t-il confié. « Ce serait l'amélioration évidente sur la partie datawarehousing, s'il y arrivent. Et compte-tenu de l'extensibilité du type de données qui remonte aux années 1990, ils devraient pouvoir le faire ». Il ajoute que s'ils ne le peuvent pas, c'est plutôt accablant pour le coeur du code source d'Oracle.

Oracle pourrait aussi avoir construit quelque chose qu'il décrit comme un bon support multitenant, a également suggéré l'analyste. Pour lui, tout ce qui pourrait permettre de modifier plus facilement le schéma serait un gain à la fois pour l'administrateur de bases de données et pour le versant multitenant.

La famille de  systèmes intégrés sera-t-elle complétée ?

La première offre matérielle intégrée d'Oracle a vu le jour en 2008 avec l'apparition de la machine Exadata database. Depuis, le groupe californien a commercialisé une série d'appliances complémentaires baptisées « engineered systems ». En 2010, l'Exalogic Elastic Cloud est ainsi arrivé, proposant un environnement middleware évolutif pour  regrouper des applications sur une seule plateforme. Ces produits combinent étroitement les serveurs, l'équipement réseau et les solutions de stockage avec le logiciel d'Oracle (middleware et base de données).  Cette approche  dope les performances offertes par ce type d'appliances et permet aux clients de s'adresser à un fournisseur unique, pour la facturation  du produit et pour son support, souligne Oracle.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 16/08/2012 à 14h56 par videovoyage.ca (Membre) :

Oracle va annoncer le nouveau processeur T5 avec 16 coeurs, 8 threads SMT par coeur, avec une cadence supérieur, un accélérateur de base de données va être intégré au processeur, ainsi qu'une composante pour accélérer la décompression. Depuis le T4, le processeur détect qu'un processeur n'a pas été compilé pour être exécuté dans plusieurs threads, alors le processeur exécute ce processus en single thread SMT, le T4 et T5 possède deux canal de threads, chacun controle 4 threads SMT. De plus le T5 supporte jusqu'a 8 socket sur une carte mère. Un nouveau processeur de la série M avec 16 coeurs, probablement 4 threads SMT par coeurs, mais ce processeur supportera LDOM. La série M fonctionnait seulement en partition hardware seulement. Pour le Cloud, OEM 12 C annoncé l'an passé est une révolution, mais le marché ne semble pas avoir compris encore tout la puissance de la solution Cloud d'Oracle! OEM 12 C permet de créé un cloud à partir de Solaris Sparc LDOM, Solaris Intel, Linux OVM Intel et même des produits d'autres manufacturiers.
OEM 12 C gère les serveurs physique, la couche de virtualisation, les systèmes d'exploitation, les bases de données, la haute disponibilité, le clustering, les applications, les SAN... Tout ces couches peuvent être déplacé de serveur physique à chaud! Une console qui gère tout et qui permet de faire un cloud de l'ensemble. Probablement qu'Oracle va faire des nouvelles annonces sur OEM 12 C, mais Oracle devance le marché en offrant plus que le client peut imaginer! Donc il faut que le marché absorbe premièrement la compréhension de l'offre. Plusieurs espèrent que Sun/Oracle vont annoncer que les zones peuvent être déplacées de serveur physique à chaud!

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité