Google vérifie les extensions du Web Store de Chrome. Malgré cela, certaines sont utilisées pour la fraude en affiliation et le vol de données.

L'Image du jour

Google vérifie les extensions du Web Store de Chrome. Malgré cela, certaines sont utilisées pour la fraude en affiliation et le vol de données.

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

Dernier Dossier

Start-up 2014, les nouveaux maîtres de la Silicon Valley

En juin dernier, nous étions de retour à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour la quinzième édition ...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Selon Google, la recherche Internet réserve encore des surprises

Patrick Pichette, directeur financier de Google, a expliqué lors de la présentation des résultats que la recherche Internet est encore à ses débuts.

Patrick Pichette, directeur financier de Google, a expliqué lors de la présentation des résultats que la recherche Internet est encore à ses débuts.

Penser que la technologie de la recherche a atteint sa limite et ses objectifs est loin de la vérité selon Google et le géant de la recherche semble avoir encore beaucoup d'idées dans son sac pour aller plus loin.

« Tout le monde imagine que la question de la recherche est réglée », a déclaré hier le directeur financier de Google, Patrick Pichette. Celui-ci participait à une séance de questions-réponses pendant la conférence Technology, Media and Telecom organisée à San Francisco par la banque Morgan Stanley. « L'enthousiasme que met Google à explorer les possibilités de la recherche est intacte », a-t-il dit, insistant sur le fait que cette technologie n'en était encore « qu'à ses débuts ».

Celui-ci a longuement parlé de Knowledge Graph et de Google Now, deux produits récents qui, selon lui, montrent comment la recherche pourrait évoluer à l'avenir, en devenant toujours plus personnalisée. Par exemple, l'outil Knowledge Graph, lancé l'année dernière, propose de faire des recherches en prenant compte du contexte afin de livrer des résultats plus personnalisés. Quant à l'application Google Now pour Android, également lancée en 2012, celle-ci offre aux utilisateurs la possibilité d'accéder à des informations personnalisées à la volée. « Trouver de nouvelles méthodes pour répondre plus directement aux requêtes des utilisateurs, fournir des résultats plus ciblés qu'une liste de sites web, est un objectif majeur pour les ingénieurs de Google », a affirmé Patrick Pichette.

Recherche par entités 

En guise de démonstration, celui-ci a pris le cas d'une recherche sur la plus haute montagne d'Afrique. Au lieu de retourner une longue liste de sites web contenant la réponse, le Kilimandjaro, celle-ci serait mieux mise en évidence. C'est une idée sur laquelle Google travaille depuis plusieurs années et qu'elle continue d'améliorer à travers son Knowledge Graph, qui, selon Google, « a fait passer de la recherche par mots, à la recherche par entités ».

De la même manière, la capacité de Google Now de fournir à la volée aux utilisateurs plus d'informations qu'ils n'en ont demandé pourrait également être élargie. Même si la manière d'y parvenir est encore une ébauche, « la force de la recherche est de savoir qu'il reste de nombreux domaines encore totalement inexplorés », a déclaré le directeur financier de Google. Depuis la dernière mise à jour de Google Now, livrée début février, l'application centre et affiche ses fonctions au premier plan sur l'écran des smartphones.

Se concentrer sur les utilisateurs pas sur les plate-formes


Pendant la session de QR, certains participants ont demandé à Patrick Pichette si Google avait l'intention de réserver ses nouvelles applications ou ses nouveaux outils de recherche à son OS mobile Android ou s'il les étendraient à sa gamme de périphériques, Chromebook notamment. Le CFO a répondu que Google ciblait des utilisateurs, et non des plates-formes, et que l'entreprise s'en tiendrait à cette stratégie. Celui-ci a rappelé que Google Maps était disponible à la fois sur iOS et Android. « Nous allons nous concentrer sur l'utilisateur », a déclaré M. Pichette. Ajoutant : « Il est trop tôt pour dire comment nos futurs outils seront diffusés ».

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité