Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

L'Image du jour

Le Privacy Shield, l'accord sur le transfert de données entre l'Europe et les États-Unis, est revendiqué par 200 entités commerciales, dont Microsoft.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Serge Kampf, fondateur de Capgemini, est décédé

Depuis son départ opérationnel en 2012, Serge Kampf était resté président d'honneur et vice-président du conseil d'administration de Capgemini.

Depuis son départ opérationnel en 2012, Serge Kampf était resté président d'honneur et vice-président du conseil d'administration de Capgemini.

Fondateur du groupe Capgemini, Serge Kampf s'est éteint hier mardi 15 mars à l'âge de 81 ans. Il a réussi à transformé une petite entreprise grenobloise en un des principaux acteurs mondial dans le secteur des services informatiques.

Après une longue maladie, Serge Kampf, le cofondateur de Sogeti et Capgemini, est décédé hier à l’âge de 81 ans. Dépourvu de tout bagage technique, il avait commencé son aventure dans l’industrie high tech à la direction générale des Télécommunications à Paris puis chez Bull à Grenoble avant de créer Sogeti (Société pour la gestion de l'entreprise et traitement de l'information) en 1967, toujours à Grenoble. A l’époque, Serge Kampf estimait déjà que «la meilleure façon de ne pas avoir à accepter les décisions des autres est de prendre soi-même les décisions ». Société de services informatiques, Sogeti proposait aux entreprises de se libérer de la mainmise des principaux fournisseurs en assurant le conseil et l’intégration des solutions informatiques.

En 1974, Serge Kampf réussit à mettre la main sur son concurrent CAP puis en 1975 sur Gemini Computer Systems afin de devenir le leader en France dans les services informatiques. A cette occasion, le dirigeant décide de rebaptiser son entreprise Cap Gemini Sogeti qui deviendra Capgemini en 1996. Les années qui suivirent furent celles de l’expansion, notamment à l’international avec la conquête de nouveaux marchés en Europe du Nord et aux États-Unis, l’entrée à la Bourse de Paris (CAC 40 en 1998) et de grandes alliances capitalistiques (Wendel Investissements, puis Daimler-Benz conclue par un divorce fracassant en 1996). En 2000, la fusion avec Ernst & Young Consulting a toutefois déstabilisé le groupe qui mettra de longues années à se remettre avant de repartir de l’avant. Le groupe a poursuivi ses acquisitions, au rythme de deux à trois par an pour devenir un des leaders mondiaux dans les services informatiques.

Président d'honneur d'une société qu'il dirigea pendant 45 ans

En 2002, Serge Kampf avait commencé à prendre du recul en nommant Paul Hermelin à la direction générale du groupe. Et en 2012, c’est une page de l'histoire de la SSII française qui se tourne après l'annonce du départ de Serge Kampf de la fonction de PDG au profit de Paul Hermelin. Le conseil d'administration avait déjà pris acte des intentions du dirigeant. Serge Kampf était resté président d'honneur et vice-président du conseil d'administration de la société qu'il dirigea depuis 45 ans. Particulièrement pudique, il s’était fait encore plus discret ces dernières années. Fin 2014, luttant contre la maladie, il avait convié ses collaborateurs proches à Rio de Janeiro pour partager un moment de fraternité dans un cadre idyllique. Passionné de sport et notamment de rugby, le dirigeant était également un grand mécène sauvant de la faillite un certain nombre de clubs français.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité