Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

L'Image du jour

Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

En mars et juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour le...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Spark, l'incubateur de start-up de Microsoft inauguré à Paris

De g à d: J.Boutault, J.L Missika, A.Hidalgo, J.Ferré, G.Babinet et R.Varza

De g à d: J.Boutault, J.L Missika, A.Hidalgo, J.Ferré, G.Babinet et R.Varza

Le projet d'incubateur de start-up de Microsoft, Spark, a été officiellement inauguré à Paris. Un évènement qui a permis de dialoguer avec les premières jeunes pousses, qui trouvent différents avantages à cette initiative. Spark devrait être bientôt répliqué dans plusieurs villes dans le monde.

Présenté lors des derniers Tech Days et ouvert le 11 mars dernier, Spark, l'espace dédié aux start-up de Microsoft France a été officiellement inauguré aujourd'hui en compagnie de plusieurs élus. Anne Hidalgo, première adjointe à la Mairie de Paris entourée de Jean-Louis Missika, adjoint à la l'innovation, et Jacques Boutault, maire du 2ème arrondissement, ont tous salué la présence d'un incubateur de jeunes pousses au coeur de la capitale, qui participe au fait que Paris est passée devant Londres dans le nombre de création de start-up.

Jean Ferré, directeur de la division Plateforme et Ecosystème de Microsoft est revenu sur l'historique de Spark, « en rentrant chez Microsoft, il manquait quelque chose ; un entrepreneur s'épuise au bout de 2 ans, car cela prend du temps de créer le produit, trouver le bon modèle ». Il ajoute « l'idée de Spark est d'aller plus vite sur le passage du concept à un projet plus abouti ».

Le triptyque : technique, design et business


Concrètement, l'espace de 300 m² basé au 6 rue du Sentier dans le 2èmearrondissement de Paris peut accueillir 40 projets, dont 30 le sont pour une durée de 3 mois (les 10 derniers projets peuvent accueillir une start-up à la journée pour des rendez-vous avec des experts techniques ou des financiers). Aujourd'hui, 13 start-up ont été retenues. Au sein de Spark, elles vont bénéficier de trois types d'accompagnement. Tout d'abord, un coaching technique avec des experts dans différents domaines (cloud, mobilité, développement, etc.).

Puis, une aide sur le design de leur solution, « les ingénieurs oublient souvent de bien marketer leur produit », rappelle Gilles Babinet, créateur d'entreprises (ancien président du CNN et Digital Champion auprès de la Commission européenne), qui participe au troisième volet de Spark, la partie business. Pour cette dernière, une dizaine de mentors sont déjà présents dans les locaux pour conseiller les entrepreneurs sur le business model et sur les pistes pour trouver des financements. Trois promotions de start-ups sont prévues par an. Le prix de cette aide est de 149€ par personne et par mois pour la session de 3 mois.

Tester sa solution dans Azure


Les porteurs de projets sont dans des domaines très hétéroclites, passant du recyclage de produits high tech ou électroménager pour leur donner une seconde vie (Billiz), à un moteur de recommandation qui aide les utilisateurs à communiquer avec tact (les mots pour le dire). Le monde professionnel n'est pas oublié avec par exemple Hi Perf Logic créée par Yan Demel. Ce dernier a développé PCM (Poject Communication Manager), une application qui gère les communications (messagerie et documents) au sein de projet. « Cette initiative est née de retour d'expériences notamment dans l'industrie pétrolière où certains projets comprennent des milliers de correspondances et de documents ».

L'intérêt d'être à Spark est double pour la start-up, « nous avons comme objectif de créer un réseau collaboratif des correspondances à travers PCM cloud. Spark nous permet de tester la faisabilité du projet porté sur Azure », souligne Yann Demel. L'autre intérêt réside « dans l'intégration avec SharePoint, car Spark apporte une expertise technique et la mise à disposition gratuite des logiciels » ajoute l'entrepreneur.

Concrétiser une simple idée


Autre start-up qui démarre sur le particulier, mais qui à vocation dans un avenir proche à élargir sa cible aux professionnels, Shoot4ME, qui se définit comme une plateforme de missions photos géolocalisées. « En arrivant, nous avions simplement l'idée de proposer des missions pour prendre des photos avec son smartphone » se rappelle Mathieu Allouche, fondateur de Contagious PROD. Les équipes techniques de Spark travaillent avec l'équipe pour créer une application sur des Nokia Lumia sous Windows Phone 8. « L'objectif est qu'au bout des 3 mois, nous ayons une produit abouti pour pouvoir le lancer en version beta privée et rapidement en beta publique », explique Mathieu Allouche. L'aspect professionnel interviendra plus tard avec une orientation vers l'évènementiel, les clients mystères, etc.

Que ce soit en partant d'une simple idée ou avec des développements déjà bien avancés, la première promotion de Spark est enthousiaste et salue le dialogue constructif entre eux. Un dialogue que pousse Jean Ferré qui souhaite à travers ce « premier coup de pioche créer une communauté, voir grandir et se développer des sociétés pour devenir des vrais champions ». Il conclut en indiquant que Spark va être répliqué dans une dizaine de villes dans le monde.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
22 Avril 1985 n°187
Publicité
Publicité