La puce neuromorphique TrueNorth d'IBM, qui affiche des capacités d'apprentissage deep-learning, est plus rapide et plus économe en énergie que les GPU et CPU actuelles.

L'Image du jour

La puce neuromorphique TrueNorth d'IBM, qui affiche des capacités d'apprentissage deep-learning, est plus rapide et plus économe en énergie que les GP...

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Suppressions de postes en vue chez IBM France

Depuis 1992, les plans sociaux se succèdent entraînant des départs, volontaires ou non, dans les rangs de la filiale française d'IBM. (ci-dessus, le siège social de Bois-Colombes)

Depuis 1992, les plans sociaux se succèdent entraînant des départs, volontaires ou non, dans les rangs de la filiale française d'IBM. (ci-dessus, le siège social de Bois-Colombes)

Un comité central d'entreprise se tient cette semaine à IBM France. Les syndicats évoquent de nouvelles coupes dans les effectifs de la filiale.

Les syndicats d’IBM France s’attendent à un nouveau plan de sauvegarde de l’emploi qui pourrait se solder par la suppression de plusieurs centaines de postes. Alors qu’un comité central d’entreprise se tient cette semaine au sein de la filiale française du groupe d'informatique américain, l’Unsa a indiqué à l’AFP s’attendre à 300 à  500 postes supprimés dans l’Hexagone dans le cadre d’un possible plan mixte mêlant départs volontaires et licenciements. Tandis que la CFDT a évoqué 400 postes qui pourraient être supprimés cette année chez IBM France et 1200 coupes d’ici fin 2017 dans le cadre de la GPEC. Dans un tract adressé aux salariés de la branche française d’IBM, le syndicat évoque les plans sociaux de Big Blue dans les autres pays européens : 233 emplois supprimés en Belgique, 290 en Italie, environ 400 en Grande-Bretagne. Du côté de la CGT, les estimations de la CGT approchent le millier de suppressions de postes dans l’Hexagone sur la période 2016/2017. Sollicitée, la direction d'IBM France a confirmé la tenue d'un CCE mardi et mercredi et indiqué qu’elle ne pouvait communiquer en raison du délit d’entrave.

Ces dernières années, les plans de départs se sont multipliés chez IBM France, débouchant sur plusieurs centaines de suppressions de postes à chaque fois.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 24/03/2016 à 08h25 par Visiteur8204 :

"un nouveau plan de sauvegarde de l’emploi qui pourrait se solder par la suppression de plusieurs centaines de postes"
On ne pourrait trouver plus bel exemple de novlangue!

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
06 Juillet 1992 n°508
Publicité
Publicité