Considéré comme le père de l'Internet et désormais évangéliste en chef du web chez Google, Vint Cerf a fait part du chemin qu'aurait pu emprunter Internet.

L'Image du jour

Considéré comme le père de l'Internet et désormais évangéliste en chef du web chez Google, Vint Cerf a fait part du chemin qu'aurait pu emprunter Inte...

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Test Google Nexus 6 : Le meilleur Nexus à la taille gargantuesque (2e partie)

Le Nexus 6 est disponible dans le Play Store pour 649 euros. (crédit : D.R.)

Le Nexus 6 est disponible dans le Play Store pour 649 euros. (crédit : D.R.)

Reposant sur le dernier-né des système d'exploitation Google, Android Lollipop,  le Nexus 6 bénéfice d'une kyrielle d'apps natives très utiles, tandis que sa batterie monstre de 3220 Mah couplée à la technologie Quick Charge 2.0 lui assurent une grande autonomie. En revanche, côté qualité du logiciel de capture photo, on frise le néant. 

L'absence d'une surcouche ne manque pas

Les surcouches Android des constructeurs - Samsung TouchWiz, HTC Sens... - sont loin de démériter. Pendant des années, ils ont fourni des fonctions utiles non présentes par défaut dans Android. Mais avec Android Lollipop, la version au coeur du Nexus 6, il ne sera pas nécessaire de télécharger un grand nombre d'apps au-delà des fonctions intégrées. Il sera par exemple possible d'obtenir désormais des notifications complètes d'écran de verrouillage (avec la possibilité de masquer les informations sensibles comme le contenu des mails). Les priorités de notification imitent les modes ne pas déranger que l'on retrouve dans les surcouches Android de la plupart des fabricants.

Nexus 6

Android 5 permet d'épingler une app, pour éviter de voir les personnes empruntant son téléphone de semer le bazar dans la navigation.

L'ombre des réglages rapides est plus élégante et utile. Le mode invité verrouille le téléphone afin que les enfants ne reçoivent pas des choses personnelles. Et maintenant, il est possible d'épingler un seul écran pour qu'un ami à qui l'on prête le téléphone ne commence pas à se lancer

Un matériel photo décent mais un affreux logiciel photo

S'il existe un sérieux problème pour la nouvelle bête de Google, c'est bien l'appareil photo qui s'avère tout simplement horrible. Rappelez-vous, le matériel Nexus 6 est à la hauteur, il dispose d'un capteur Sony IMX214 13 Mpix à l'arrière (2 Mpix à l'avant) avec un objectif f/2.0, un stabilisateur d'image optique et un double flash LED. Les clichés s'avèrent plutôt bons, même en cas de sous exposition ce qui est un bon point par rapport aux précédents Nexus. Avec le mode HDR+ activé, il est même possible de prendre de très jolies photos. Mais l'expérience de la prise de photos est abyssale.

Nexus 6

Avec une lumière tamisée, le Nexus 6 (en haut à gauche) à s'en sort bien par rapport au Galasy S5, tout comme en lumière intense (en bas à gauche) où la balance des blancs et la colorimétrie sont meilleures.

L'interface de l'app Photo de Google est fautive, il manque de nombreuses options et fonctionnalités de bases que l'on trouve sur n'importe quel smartphone moderne. Absence de mode rafale, pas de vidéo ralentie, délai d'obturateur et cadence de tir sont beaucoup trop lents. On se demande comment on a pu en arriver là, malgré une API d'appareil photo Android Lollipop permettant de donner aux développeurs un contrôle sans précédent sur le matériel de l'appareil photo et un accès brut aux données des capteurs. Actuellement, aucune app n'exploite correctement la nouvelle API de l'appareil photo d'Android 5.0, malgré un hardware très élaboré, le Nexus 6 reste sur ce point paralysé.

Une charge batterie et un chargeur survitaminés

Le Nexus 6 supporte la technologie Quick Charge 2.0 de Qualcomm (intégrée dans la puce Snapdragon 805), ce qui signifie que les utilisateurs en possession d'un chargeur compatible, peuvent charger leur téléphone très rapidement. La vitesse de charge diminue lorsque la batterie de 3220 MAh est pleine, mais se montre très efficace dans les faibles chargements, par exemple, passer de 27% à 52% de charge peut se faire en seulement 15 minutes. Contrairement à d'autres fabricants, Google propose le chargeur dans la boîte de son nexus 6. Après une semaine d'utilisation, il n'a été à aucun moment nécessaire de charger deux fois le téléphone dans une même journée. Même en étant un utilisateur intensif, il sera certainement rare d'avoir à le charger avant d'aller au lit. Ceci, avec des réglages de luminosité au-dessus de la moyenne et avec l'adaptation à la luminosité ambiante.

Nexus 6

Même avec l'Ambient Display et la détection hotword toujours allumées, on ne dépasse pas une charge par jour.

Plus gros c'est mieux

Le Nexus 6 est le meilleur terminal que Google ait jamais produit et le plus rapide qu'il est possible d'acheter. Il dispose d'un écran énorme mais d'un affichage en extrême haute résolution. Haut-parleurs stéréo, Ambient Display et à l'écoute des technologies comme le turbo charging... Le tout dans un élégant boîtier très solide, au design attrayant.

Il s'agit aussi du téléphone Nexus le plus cher jusqu'à présent. A 649 dollars (649 euros en France), il coûte des centaines de dollars de plus que le Nexus 5 mais pour ce prix, il est pas mal du tout au regard de ce que l'on peut trouver ailleurs. Le Galaxy Note 4 et l'iPhone 6 Plus coûtent 100 dollars de plus, et pour ce prix l'iPhone vous donne la moitié de la mémoire. On en a donc pour son argent.

La plus grande peur que l'on peut avoir à propos du Nexus 6 concerne probablement sa taille. Franchement, il n'a pas besoin d'être aussi grand. Mais on pourra s'habituer dans le temps à elle et il sera possible de regarder les téléphones 5 pouces comme des jouets. Le problème reste celui de l'appareil photo. Le matériel est là, mais Google ne fournit pas de logiciel de capture digne de lui, et on attend toujours que d'autres développeurs s'y collent. 

En lumière tamisée le capteur photo du Nexus 6 (en haut à gauche) fait mieux que le Galaxy S5 (en haut à droite). En lumière intense, le Nexus 6 (en bas à gauche) propose une meilleure balance des blancs et colorimétrie.

Retrouvez la première partie du test du Nexus 6 à cette adresse

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
09 Avril 2004 n°1021
Publicité
Publicité