En mettant la main sur Concur pour 8,3 milliards de dollars, Bill McDermot signe l'acquisition la plus chère de toute l'histoire de SAP.

L'Image du jour

En mettant la main sur Concur pour 8,3 milliards de dollars, Bill McDermot signe l'acquisition la plus chère de toute l'histoire de SAP.

Région Champagne-Ardenne : le secteur du numérique aussi en pleine effervescence !

Dernier Dossier

Région Champagne-Ardenne : le secteur du numérique aussi en pleine effervescence !

La Champagne-Ardenne, seulement une région viticole et céréalière ! Et bien non, la région est aussi une source d'inspiration pour le numérique. Troye...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Ubuntu lâche Wayland et prépare Mir, son propre serveur d'affichage

Les composantes de Mir, le serveur d'affichage que prépare Canonical. (cliquer sur l'image pour l'agrandir / source : wiki Ubuntu)

Les composantes de Mir, le serveur d'affichage que prépare Canonical. (cliquer sur l'image pour l'agrandir / source : wiki Ubuntu)

L'objectif Canonical -être agnostique vis-à-vis des terminaux- nécessite un nouveau type de serveur d'affichage. Ce sera Mir, plutôt que Wayland.

Les vieux fans de la distribution Ubuntu de Linux s'en souviennent peut-être encore : en 2010, Canonical avait fait part de son intention d'adopter le système de gestion de l'affichage Wayland basé sur OpenGL en remplacement du vénérable système X Window. En mai dernier, le fondateur de Canonical, Mark Shuttleworth, a reparlé de ce projet lors de l'Ubuntu Open Week. Mais aujourd'hui, il semble que les choses ont encore changé.

Plus précisément, juste avant l'Ubuntu Developper Summit qui se tient en ce moment (5 et 6 mars 2013 - toutes les sessions ont lieu en ligne), Oliver Ries, le directeur technique, en charge de la stratégie produit, a déclaré que Canonical ayant pour objectif d'offrir une plate-forme indépendante de tout système, l'éditeur devait abandonner Wayland et s'orientait vers le développement d'un gestionnaire d'affichage de son cru.

Des changements nécessaires

« Notre objectif étant de promouvoir les dispositifs convergents, nous devons modifier notre pile d'affichage », a écrit Oliver Ries dans un document envoyé lundi aux listes de diffusion Ubuntu. « Nous avons étudié de près les options existantes, nous avons comparé les avantages et les inconvénients, et nous avons décidé de lancer Mir, notre propre serveur d'affichage ».

« Les utilisateurs actuels veulent une approche plus cohérente et attendent une expérience utilisateur plus intégrée que celles offertes par l'ancien système X Window », explique le wiki d'Ubuntu. « Et parce que Wayland ressemble beaucoup à X Window, il est probable qu'il posera les mêmes problèmes », ajoute le wiki. 

Selon les premières spécifications, Mir est « destiné à remplacer le système X Window serveur. Mais il se situe au niveau du système, ce qui va permettre de libérer les expériences utilisateur de tous les appareils tournant sous Ubuntu, depuis l'ordinateur desktop jusqu'au mobile ».

Par Ubuntu et pour Ubuntu

Mir sera à la hauteur de l'objectif fixé, indique en substance le directeur technique dans un billet de blog. « Sa conception répondra aux exigences sans compromis que nous nous sommes fixées, à savoir : il n'y aura pas de hacks bruts, il sera entièrement vérifié et testé, la performance sera sa priorité, il sera compatible avec les applications X Window existantes, il est développé par Ubuntu pour Ubuntu ». 

Et Mir marque aussi le passage de Canonical de son environnement desktop Unity actuel vers l'environnement Unity Next où le logiciel multiplateforme s'adapte automatiquement au matériel sur lequel il doit tourner. C'est pour cette raison aussi que le projet Ubuntu commence à prendre ses distances de la boîte à outils OpenGL Nux et s'oriente vers une implémentation Qt/QML. « Avec un code base unique compatible avec tout type de périphériques d'entrée et d'affichage, il sera beaucoup plus facile d'offrir l'expérience utilisateur unifiée vers laquelle nous souhaitons aller », a ajouté Oliver Ries.

La convergence achevée d'ici à 2014

D'ici le mois de mai prochain, Canonical espère avoir franchi les premières étapes de l'intégration d'Unity Next avec Mir et devrait commencer à décliner le développement de son shell, « afin de fournir aux développeurs une plate-forme solide et aux concepteurs des solutions de prototypage rapide », a ajouté le directeur technique. Ubuntu vise la convergence complète des facteurs de forme en avril 2014, avec en arrière-plan son serveur d'affichage Mir.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité