Le Raspberry Pi est désormais disponible dans une cuvée Compute Module 3 taillée pour faire tourner des applications industrielles.

L'Image du jour

Le Raspberry Pi est désormais disponible dans une cuvée Compute Module 3 taillée pour faire tourner des applications industrielles.

La refonte du SI face à la transformation numérique

Dernier Dossier

La refonte du SI face à la transformation numérique

La meilleure façon d'illustrer la transformation numérique est d'apporter des témoignages concrets d'entreprises. C'est dans cette optique que la...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Xavier Niel passé à la loupe

Xavier Niel :  geek,hacker, chef d'entreprise et investisseur.

Xavier Niel : geek,hacker, chef d'entreprise et investisseur.

Parmi tous les livres parus sur le numérique, la biographie de Xavier Niel se distingue par la qualité de son enquête.

Il est devenu l'un des chefs d'entreprise les plus connus et les plus appréciés des français. Xavier Niel a cassé le marché des télécoms, d'abord avec sa box et ses offres dans le fixe, ensuite par le mobile qui a fait vaciller ses confrères Bouygues Télécom, Orange et SFR, obligés de se restructurer violemment ou de se vendre. C'est aussi un investisseur dans le monde numérique comme la France n'en n'a jamais connu avec : des fonds d'investissements, l'Ecole 42 et bientôt la Halle Freyssinet.

On pensait bien connaître ce phénomène qu'est Xavier Niel, y compris ses zones d'ombre comme le Minitel rose ou sa vie privée, depuis qu'il a pour compagne la fille de Bernard Arnault. Un livre vient tout remettre à plat. Deux journalistes, Solveig Godeluck des Echos et Emmanuel Paquette de l'Express, ont sorti un ouvrage qui fera date et tranche sur les livres consacrés au numérique et à l'économie en général par ses qualités d'enquêtes et d'écriture. Tout est passé au peigne fin en 14 chapitres, les révélations succèdent aux remises en perspectives, les anecdotes aux analyses. Le fond est aussi bon que la forme.

Convoqué à la DGSE

A 18 ans, le gamin de Créteil était déjà, non pas un geek, mais un hacker, déterminé à se jouer du Minitel de France Télécom et convoqué à la DGSE pour ses talents. Un petit groupe de fidèles le suit, parfois ils s'éloignent, ils reviennent l'accompagner dans une aventure ou une autre comme Olivier Rosenfeld, le financier, ou Michaël Boukobza (devenu MIchaël Golan), le manager. Rani Assaf, le génie de la technique, se dévoile, homme capable de piloter un réseau à lui seul, d'inventer et de réinventer une box qui chaque fois va bouleverser le marché. Xavier Niel ne s'interdit rien, ni aux Etats Unis, même si le projet de rachat de T-Mobile n'a pas abouti, ni en France, où il multiplie les investissements.

Le conquérant a aussi d'autres facettes. L'aspect social de son aventure le rend moins populaire que les bienfaits apportés au porte-monnaie des consommateurs. Les deux auteurs ne cachent pas les relations tumultueuses du pirate avec les journalistes, même s'il n'a pas cherché à bloquer leur enquête. Deviendrait-il habile au fil des années ? Sa conquête d'une licence mobile vaut le détour, notamment par sa méthode. Niel parle d'abord de son projet aux équipes du régulateur avant de s'adresser aux membres du collège. En face, les opérateurs installes se font condamnés pour entente avec « des preuves effarantes » notent les deux auteurs. Xavier Niel s'est également constitué un carnet d'adresse à part, un jour il se voit même proposer d'entrer au capital d'une start-up américaine, il laisse passer l'offre, son plus grand regret... il s'agissait de Google.

L'acrobate des cash-flows

D'autres portraits de Xavier Niel sont sortis. Mais, à la lecture de ce livre, on comprend enfin comment Xavier Neil a bâti sa réussite. Un seul extrait « Mais avant le mobile, le créateur d'entreprises avait déjà parfaitement mis au point sa méthode d'acrobate des cash-flows. Le Minitel rose a financé le Minitel « sérieux » (annuaire inversé, etc). Le Minitel sérieux a financé l'Internet gratuit bas débit. Le bas débit a financé le haut débit ADSL, Et l'ADSL a financé le mobile. Xavier Niel est un visionnaire, un aventurier, mais il n'a rien d'un risque-tout. Pour traverser la rivière des investissements, il avise la pierre suivante et fait une enjambée. Le saut de l'ange au-dessus du gouffre, très peu pour lui. Et c'est sans doute pour cela que le marché l'aime bien plus que pour ses promesses faramineuses de dépense ».

 

A propos de l'ouvrage

« Xavier Niel, la voie du pirate »
par Solveig Godeluck et Emmanuel Paquette
Editions First

Article de

Sur le même sujet (iliad)

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 09/01/2017 à 12h58 par Visiteur10164 :

"Xavier Niel passé à la loupe". Tout va bien, la chose est sous contrôle et il ne se gratte plus.

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

#LMItoutneuf

lancement dans

Publicité
Publicité
Publicité