Face l’augmentation de cyber-menaces de plus en plus sophistiquées, les spécialistes en sécurité sont devenus sur-sollicités, provoquant une pénurie sur le marché de l’emploi.  Afin d’attirer des candidats potentiels vers cette profession, l’éditeur de solutions de sécurité ESET a évoqué 5 bonnes raisons de démarrer une carrière dans ce domaine. Par la voix de Benoit Grunemwald, l’un de ses experst en cybersécurité, l’entreprise a fait un tour d’horizon sur l’emploi, la formation, les salaires, les spécificités et sur la QVT (qualité de vie au travail) de ces profils.  Si vous terminez vos études ou si vous envisagez de changer d’emploi, il y a de fortes chances que vous ayez réfléchi au monde de la technologie”, expose le porte-parole d’Eset France.

Selon lui, avec l’ampleur des cybers menaces qui se profilent à l’horizon et les prévisions selon lesquelles la cybercriminalité coûtera au monde 6 000 milliards de dollars d’ici 2021, il n’est pas étonnant que les professionnels de la cyber sécurité soient devenus une denrée  rare. “En fait, il n’y en a pas assez pour tout le monde, souligne-t-il t-il ajoutant que leur nombre de profils disponibles devrait augmenter de 145 % pour répondre à la demande mondiale. Et ce dans la plupart des secteurs de l’industrie. “Tout le monde a besoin de protection, qu’il s’agisse d’une petite start-up en plein essor ou d’une entreprise dont les revenus se chiffrent en milliards de dollars”, poursuit Benoit Grunemwald. Une aubaine pour les postulants qui verront les portes des recruteurs s’ouvrir aussi bien dans le secteur public que privé avec des opportunités également en tant que freelance. 

Une surenchère sur les salaires

De plus, la diversité qui caractérise la fonction constitue un autre facteur d’attractivité. La cyber sécurité continue d’évoluer, tout comme le reste du monde technologique, d’où une abondance de missions dans des domaines spécifiques comme l’analyse des donnée via le machine learning, les tests d’intrusion ou le hacking éthique par le biais de programmes officiels de primes aux bugs. Autre critère déterminant dans le choix de ce métier: le salaire dont le niveau ne cesse de grimper en raison du déficit de cyber spécialistes. Dans son étude annuelle sur les salaires de 2020 en France, Robert Walters relevait une surenchère salariale pour ces pros de la sécurité soit entre 60 000 € à 80 000 € annuels bruts pour un profil ayant entre 5 et 10 ans d’expérience et plus de 100 000 € pour 15 ans d’expertise.

Toutefois, avant de parler salaire, le candidat devra faire valoir son expertise ou sa formation. Or, pour Benoit Grunemwald, il n’est pas nécessaire d’avoir un diplôme en cyber sécurité pour se lancer dans ce domaine." Bien qu’un nombre croissant d’universités et d’établissements d’enseignement supérieur proposent de tels diplômes, de nombreux spécialistes sont autodidactes”,  assure l’expert sécurité d’Eset Pour autant, un étudiant qui souhaite s’inscrire à l’université devra chercher le programme qui répond le mieux à ses besoins. 

Une profession valorisante

Enfin, Benoit Grunemwald conseille à ceux qui envisagent un changement de carrière de commencer par essayer des cours en ligne, assister à des réunions et suivre des professionnels de la cyber sécurité sur des médias en ligne. L’obtention de certifications peuvent constituer une partie importante de leur formation car les professionnels certifiés ont tendance à gravir les échelons plus rapidement et à être mieux payés. Plusieurs certificats sont disponibles en fonction du domaine de spécialisation. Pour conclure, le porte-parole souligne que la satisfaction au travail est élevée chez les professionnels de la cyber sécurité, surtout en Amérique du Nord. Les professionnels travaillant dans ce domaine sont fiers de défendre les personnes et les organisations contre la cybercriminalité, tout en les aidant à trouver des solutions aux problèmes techniques, assure-t-il.