Acteur historique très connu dans le domaine des solutions audio (casques, enceintes...) Jabra l'est un peu moins dans celui des équipements de visioconférence sur lequel il est entré grâce au rachat en 2019 du californien Altia Systems. Appartenant au groupe danois GN depuis 2000 - qui dispose notamment d'une expertise dans le domaine des prothèses auditives - Jabra a donc complété son offre audio avec des solutions vidéo pour répondre aussi bien aux professionnels qu'au grand public. Les produits Panacast se répartissent en trois modèles : un pour la visioconférence personnelle (Panacast 20 environ 290 €HT) et deux autres pour la visio en salle de réunion avec un entrée de gamme (Panacast à près de 500 €HT) et un haut de gamme (Panacast 50 aux alentours de 1 300 €HT). Nous avions réalisé un test d'un produit en octobre 2020.

Lors d'un point presse ce jeudi matin, Samuel Chimchirian, responsable des alliances SMEA de Jabra et Luca Barbarossa, responsable marketing produits SEMEA de Jabra, ont présenté les spécificités produits, nouveautés à venir et tendances marché. Avec l'essor du travail hybride mêlant distanciel et présentiel, les visioconférences se sont multipliées avec tout son cortège de difficultés (réseau, latence, qualité du son défaillante, mauvaise image...) gâchant autant les prises de parole à distance que l'expérience utilisateur à cause d'un rendu défaillant. Jabra a souhaité apporter une solution avec en premier lieu son entrée de gamme dans la visio en contexte de salle de réunion avec Panacast. « Elle gère la vision 180 degrés et est adaptée aux espaces réduits de collaboration », a expliqué Luca Barbarossa. Gommant les effets de distorsion, cette solution certifiée pour Teams et Zoom dispose d'une fonction de partage de tableau blanc.

Jabra Panacast

Le Panacast 50 de Jabra intègre notamment 3 caméras (panoramique de 3080X1080 pixels) pour assurer des prises de vue de 180 degrés en horizontal et de 54 degrés en vertical. (crédit : D.F.)

Reconnaissance de visage et monitoring de salle au programme

Haut de gamme de la visioconférence pour salles de réunion, la Panacast 50 dispose en plus d'une capacité de zoom reposant sur l'IA pour détecter les personnes dans la salle qui parlent, faire un focus sur elles et reconnaitre les personnes qui parlent le plus pour se concentrer sur elles. Une démonstration a permis de se rendre compte de la capacité de ce produit à gérer correctement aussi bien les contre-jours que la sous exposition en ajustant automatiquement la luminosité par exemple. Le partage de l'écran selon le nombre de participants est pris en charge pour peu que la plateforme de communication unifiée sur laquelle elle sera interfacée le propose, comme c'est le cas tout particulièrement pour Teams de Microsoft avec qui l'éditeur a un partenariat historique.

« La solution s'adapte et s'installe facilement dans des salles et ne nécessite pas de micro additionnel », a précisé Luca Barbarossa. Ce produit n'implique pas de branchement autre qu'un simple port USB et intègre notamment 3 caméras (panoramique de 3080X1080 pixels) pour assurer des prises de vue de 180 degrés en horizontal et de 54 degrés en vertical, couplées à 8 micros et 3 haut-parleurs. Ce système est compatible avec les postes Windows mais également Mac, Linux ainsi que Chromebook mais pas encore les tablettes - et dans une moindre mesure smartphones - Android. A noter que la Panacast 50 dispose aussi via un SDK d'une fonction de monitoring de taux d'utilisation des salles interconnectable avec un outillage d'automation de salle pour activer/désactiver certains équipements (lumière, climatisation, chauffage...).

Des fonctions à venir pour des visios plus immersives

Les collaborateurs à domicile participant à des sessions de visioconférence font aussi parti des cibles de Jabra qui leur propose la Panacast 20. Adaptable sur n'importe quel portable, ce produit propose un angle de vue de 90 degrés et un cache mécanique pour désactiver/activer le périphérique. De l'auto-framing permet de centrer - avec un léger décalage pour éviter les tournis - le visage de la personne devant sa caméra quel que soit ses mouvements (recul, affaissement...), mais aussi d'une fonction de picture in picture programmable pour afficher une fenêtre avec un zoom par exemple, sur un objet que l'on souhaite mettre en avant. « Ces deux fonctions sont indépendantes mais un développement est en cours pour les associer », a indiqué Luca Barbarossa. 

Fabriqués en Asie (Chine et Malaisie) via de la sous-traitance, les produits de Jabra connaissent - comme de nombreux autres sur le marché - de grandes difficultés d'approvisionnement et de livraison en raison de la pénurie mondiale de puces. Une situation qui désabuse quelque peu la direction du groupe : « On arrêt de communiquer sur des livraisons car on se débat avec une situation de plus en plus rocambolesque sur fond de confinement à répétition », fait savoir Samuel Chimchirian. « Nos concurrents ont les mêmes difficultés et on doit gérer beaucoup d'insatisfaction ». Cette difficulté de production n'entame en rien la détermination de la société à continuer d'investir en R&D. Avec dès ce mois-ci la fonction de composition dynamique pour automatiquement afficher un gros plan sur des personnes en salles de réunion pour « les mettre sur un même pied d'égalité dans les sessions de visio ». Et puis au cours du troisième trimestre 2022 une fonction pour afficher des flux de stream distincts dans Microsoft Teams Rooms (gros plans, panoramique, tableau blanc...) pour des sessions de visio plus immersives.