En direct de Las Vegas - La seconde keynote du Dell Technologies World 2022 a été marquée par des annonces attendues dans la gamme de stockage du fournisseur texan. Jeff Clarke, vice-président et co-COO de Dell Technologies, a introduit les mises à jour effectuées sur les solutions (baies et logiciels) PowerMax, PowerStore et PowerFlex. « Nous déployons des innovations logicielles majeures pour l’ensemble de notre portefeuille, afin de permettre à nos clients de tirer pleinement parti de leurs données et de leurs ressources », a indiqué le dirigeant. Les PowerMax haut de gamme (applications critiques pour l’entreprise) adoptent, pour commencer, le protocole NVMe-Over-TCP de bout en bout pour améliorer les performances des SSD sur le réseau. Une hausse estimée à près de 50 % en IOPS – 15 millions d’IOPS sur le PowerMax 8000 - en mode séquentiel sur mainframe, nous a indiqué un responsable de Dell. Le fournisseur maintient dans sa gamme des baies de stockage dédiées aux systèmes Z d’IBM, un héritage d’EMC et de ses fameux Symmetrix. « Lors de chaque renouvellement de la gamme Z, comme avec le dernier Z16, nous constatons une augmentation des ventes sur les baies de stockage PowerMax qui sont disponibles avec des attachements Ficon et FC », nous a indiqué Drew Schulke, vice-président en charge des solutions de stockage bloc chez Dell Technologies lors d’un entretien à Las Vegas. « Nous accompagnons également le mouvement vers le cloud pour le stockage des données mainframe, sur AWS et Azure ».

Sur les baies PowerStore, le NVMe-Over-TCP de bout en bout est également de la partie, alors que précédemment la plateforme se limitait au NVMe over Fibre Channel. Une amélioration qui permet d’obtenir une hausse des performances de 50 % et avec une augmentation des capacités de stockage de 66 % par rapport à la génération précédente. Dell Technologies met également en avant le support d’outils de monitoring externes pour la partie fichiers avec des API capable de déceler la mise en action d’un ransomware. Enfin, la proximité de Dell avec VMware se manifeste une nouvelle fois avec une latence et des performances vVols optimisées, ainsi qu’une reprise après sinistre simplifiée avec la réplication vVols, de snapshots au niveau des VM et de clonages rapides. Cela permettra aux entreprises d’améliorer la planification de leurs stratégies de continuité d’activité grâce à une réplication métro qui peut être configurée en quelques clics selon le fournisseur.

Jen Felch, CDO chez Dell Technologies, lors de la keynote du 3 mai à Las Vegas pour le DellTechWorld 2022. (Crédit : S.L.)

Accompagner les demandes traditionnelles et cloud natives 

Enfin, la dernière annonce concernait PowerFlex, une infrastructure définie par logiciel supportant désormais elle aussi le protocole NVMe-Over-TCP pour les SSD et les connexions réseau. Les entreprises peuvent ainsi agréger des ressources de stockage sur des nœuds x86 standard pour créer un pool de stockage hautes performances, évolutif et hautement résilient, indique Dell. PowerFlex assure également une meilleure compatibilité avec les principales plateformes d’orchestration de conteneurs et les environnements clouds d’Amazon, Google, Microsoft, Red Hat et VMware. L’idée est d’accompagner les entreprises désirant consolider des charges de travail traditionnelles et conteneurisées à l'aide d'un stockage unifié (blocs et fichiers) sur des ressources en mode bare-metal ou virtualisées. 

La stratégie de Dell, qui est rarement le premier à défricher de nouvelles tendances, suit la piste engagée par des concurrents comme Pure Storage et NetApp, qui supportent déjà le NVMe-Over-TCP de bout en bout sur leurs baies et ont déjà opéré un virage vers le multicloud et le CloudOPs pour l’automatisation et l’optimisation des ressources hybrides. Si Dell arrive avec retard sur ce marché, ses propositions sont solides et adaptées aux besoins des administrateurs, des opérateurs et désormais des développeurs comme l’a souligné Jen Felch, CDO chez Dell Technologies, lors de la keynote du 3 mai. « La première chose est de répondre aux demandes des clients en leur apportant flexibilité et choix dans un environnement multicloud. Les développeurs qui désirent déplacer leurs applications modernes dans des infrastructures adaptées ne veulent pas attendre des mois pour obtenir les ressources dont ils ont besoin ». Il n'y a pas de grand bond en avant chez Dell, mais une extension des fonctionnalités vers le multicloud avec des partenariats forts avec AWS et Azure. GCP est encore en retrait, mais des développements sont en cours. Nous reviendrons demain sur ce sujet avec le projet Alpine. Signalons pour conclure que les mises à jour des plateformes PowerMax, PowerStore, et PowerFlex seront disponibles au cours du troisième trimestre de cette année.