Le dernier design de microcontrôleur Cortex-M85 d’ARM Holdings pourra fournir du calcul haute performance à la périphérie. Le concepteur annonce aussi deux plates-formes pour accélérer le développement des appareils IoT. Normalement, la gamme de contrôleurs Cortex-M est destiné aux petits terminaux basse consommation, comme les montres intelligentes, mais le Cortex-M85 est plus performant que le reste de la gamme. Il améliore en particulier certaines opérations d'intelligence artificielle comme la reconnaissance vocale sur les appareils edge, les produits de maison connectée et les drones notamment. « Les développeurs préparent l'IoT de demain, mais ils doivent à la fois répondre à une demande de performance et de sécurité toujours plus grande et suivre des flux de développement moins complexes », a déclaré dans un communiqué Mohamed Awad, vice-président IoT & Embedded chez le designer de puces. Le Cortex-M85 est une composante du programme ARM Total Solutions for IoT, lancé par le britannique il y a six mois. Ces designs de sous-systèmes pré-intégrés offrent une expérience plus clefs en main et demandent moins de travail aux concepteurs de puces (Nvidia, Qualcomm, Samsung, Texas Instruments…) pour rendre leurs designs opérationnels. Le programme comprend également le service cloud ARM Virtual Hardware pour tester les dispositifs basés sur la plateforme en se passant des déclinaisons de silicium physique. Le service inclut aussi des modèles et des outils d'apprentissage machine (ML) pour simplifier le développement et accélérer la conception des produits. 

Principal élément du programme ARM Total Solutions for IoT, Corstone désigne une série de conceptions pré-intégrées combinant des designs de cœur de CPU ARM avec d'autres blocs de construction IP qui accélèrent le développement des designs de processeurs verticaux. Dans le cadre de cette annonce, ARM a lancé deux designs Corstone pour les appareils ayant des besoins de performances plus élevés, l’un appelé Corstone-310, dont le design est basé sur le cœur Cortex-M85, pour les applications de reconnaissance vocale et l’autre appelé Corstone-1000 pour les terminaux edge natifs du cloud. Associé au programme Total Solution for Voice Recognition d’ARM, le Corstone-310 est destiné à des appareils du genre haut-parleurs intelligents, thermostats, drones et robots industriels, qui pourraient utiliser le contrôle vocal. 

ARM Total Solutions for IoT  combine les designs de référence Corstone SoC basées sur Cortex-A et -M avec la plate-forme ARM Virtual Hardware Targets pour des tests virtuels basés sur le cloud. (Crédit ARM)

Associé à l’offre Total Solution for Cloud Native Edge Devices de ARM, le Corstone-1000 est une version plus haut de gamme. Il est destiné aux charges de travail applicatives qui nécessitent un matériel haute performance et fonctionnent avec un système d'exploitation complet comme Linux. Le Corstone-1000 est basé sur l'architecture Cortex-A, beaucoup plus performante que la plateforme Cortex-M. Le Corstone-1000 fait également partie du programme de certification SystemReady du fournisseur, qui garantit que le CPU et les sous-systèmes sont entièrement intégrés et prêts à l’emploi. Le Cortex-1000 prend également en charge le projet Cassini d'ARM, destiné à simplifier les expériences logicielles « natives » pour les développeurs qui écrivent des applications fonctionnant sur des processeurs Cortex-A.

Support élargi de la simulation de CPU

Presque toujours, afin de réduire les coûts, les tests de CPU sont d'abord effectués dans des simulateurs avant la production du silicium de test proprement dit. Le britannique fournit des simulateurs via son service ARM Virtual Hardware (AVH). Ces plates-formes de test permettent aux développeurs de vérifier et de valider les applications embarquées et IoT pendant le cycle complet de conception logicielle sans avoir besoin d’un vrai hardware physique. Elles proposent un grand nombre de technologies de modélisation pour simplifier le développement et la configuration des fermes de cartes processeurs. Désormais, l’offre ARM prend en charge les deux conceptions de sous-systèmes Corstone ainsi que sept cœurs Cortex-M. Les éditeurs de logiciels indépendants et les fournisseurs de services cloud pourront ainsi tester des applications avec la gamme Cortex-M. Le service inclut aussi des hardwares basés sur ARM d’entreprises partenaires, dont ceux de NXP Semiconductors, de ST Microelectronics, et des fabricants du Raspberry Pi.