Enseigne de proximité du groupe Casino, Franprix compte aujourd'hui plus de 900 magasins sur le territoire français. L'entreprise a une stratégie de croissance ambitieuse, avec de nombreuses ouvertures prévues au cours des deux ans qui viennent. Afin de soutenir son développement, Franprix a fortement virtualisé ses infrastructures depuis quelques années. Pour remplacer une solution de sauvegarde mal adaptée à cette évolution, Franprix a choisi en 2019 de mettre en place la plateforme Veeam.

« Notre ancienne solution ne convenait plus avec cette virtualisation massive. Nous avons voulu rechercher une solution plus performante, en travaillant également sur le sujet avec les équipes du groupe », explique Jérôme Chapelle, manager infrastructure systèmes chez Franprix. Après avoir étudié plusieurs solutions du marché, un proof of concept avec Veeam s'est révélé convaincant. « C'était la solution qui correspondait le mieux à notre infrastructure, virtualisée à plus de 90% », souligne Jérôme Chapelle. Une fois la solution mise en oeuvre, celui-ci, qui en est également l'administrateur, a apprécié son fonctionnement transparent, à tel point que l'outil se fait oublier. « Il n'est pas nécessaire d'y retourner, hormis quelques contrôles ponctuels pour vérifier que tout est bien configuré », observe-t-il. De son côté, le groupe Casino a également retenu et déployé la plateforme en complément de ses outils de sauvegarde existants, dans l'optique de basculer progressivement ses sauvegardes dessus. « De cette façon, les équipes peuvent s'entraider et partagent la connaissance, pour prendre si nécessaire le relais », note le responsable.

Un outil devenu un standard en interne

L'hébergement des infrastructures de Franprix est assuré par le groupe Casino, la production étant sur le site principal et les sauvegardes sur un site secondaire pour des raisons de sécurité, avec des mécanismes de résilience également en place. « Nous travaillons en bonne intelligence avec nos équipes de sécurité et celles du groupe, pour assurer la sécurité des sauvegardes en amont. L'important, c'est d'avoir cette capacité de sauvegarde et de la faire évoluer », pointe le responsable de l'infrastructure système. Au départ, Franprix a choisi la solution pour ses fonctionnalités de sauvegarde classiques, mais au fil du temps son usage s'est étendu pour profiter de capacités plus avancées. Parmi celles-ci figure notamment SureBackup, qui permet de contrôler l'intégrité des sauvegardes. « Nous avons déployé cette fonctionnalité de test des sauvegardes pour nos applications critiques, afin de vérifier les sauvegardes à chaque fois qu'elles sont faites et de nous assurer qu'elles sont valides et restaurables », indique Jérôme Chapelle.

En parallèle, l'équipe mène également des tests mensuels, pour vérifier que la restauration se déroule bien. Une autre fonctionnalité appréciée est l'Instant VM Recovery, qui permet de restaurer facilement et rapidement une machine virtuelle entière. « Cette capacité nous a incités à passer à la V10, que nous utilisons actuellement en attendant de déployer la V11 », confie le responsable. De façon plus ponctuelle, Franprix a également utilisé les capacités de réplication de la plateforme. « Il y a un an, nous avons dû effectuer la migration de certains environnements virtuels d'une version vers une autre plus récente. Pour simplifier cette opération, nous nous sommes servis de Veeam et tout a très bien fonctionné », relate Jérôme Chapelle.

La plateforme Veeam fait désormais partie des outils standards de l'équipe infrastructure système, qui compte six personnes en incluant Jérôme Chapelle. De fait, l'intégration avec Veeam est devenue un critère lors du choix d'autres solutions. Il y a un an, Franprix a par exemple remplacé ses baies de stockage SAN. « Nous avons retenu Pure Storage, notamment car l'intégration avec Veeam était très bien faite. Depuis, nous avons changé la manière dont nous sauvegardons et protégeons nos données, en n'utilisant plus seulement les VM, mais également les mécanismes de pilotage des baies de stockage », détaille Jérôme Chapelle. Plus récemment, l'intégration de la solution a fait partie des critères de choix pour choisir un partenaire Office 365. « Nous allons de plus en plus vers le cloud, mais il faut aussi prévoir la sauvegarde de ces données. Nous avons demandé que Veeam fasse partie de la solution proposée pour Office 365, afin d'avoir un outil que nous connaissions et de pouvoir prendre la main si nécessaire pour restaurer nos données », explique le responsable de l'infrastructure système.