Pour moderniser son infrastructure de sauvegarde et de restauration, Hyatt Hotels a déployé la solution Cohesity DataPlatform. Le géant de l’hôtellerie a non seulement réduit ses besoins de stockage de 400 To, mais il a aussi économisé 400 000 dollars depuis son déploiement fin 2017. L’objectif pour Hyatt Hotels était de simplifier une infrastructure informatique complexe répartie sur trois datacenters aux États-Unis et en Allemagne, dont un datacenter primaire à Chicago où Hyatt gère environ 1,8 pétaoctet de données, chiffre qui continue de croître de 20 % par an. Avant le déploiement de Cohesity, environ 70 % de l'environnement Hyatt était virtualisé sous Linux, mais le logiciel IBM Tivoli Storage Manager (TSM) qu'il utilisait commençait à avoir du mal à effectuer les sauvegardes, entraînant des temps d'arrêt coûteux. Hyatt avait besoin d'un autre système de sauvegarde et de restauration qui lui permettrait de sauvegarder rapidement et facilement ses serveurs virtuels.

L'entreprise a d’abord évalué une solution de Veeam avant d’opter pour la plateforme de Cohesity, notamment du fait de la capacité du fournisseur à travailler plus étroitement avec ses clients. « Nous avions d'autres fournisseurs plus éloignés, qui n’avaient pas les moyens d'établir une relation plus personnelle avec nous », a expliqué Ted Stevens, ingénieur senior en stockage et virtualisation chez Hyatt Hotels. « Cet aspect a fait la différence entre Rubrik et Cohesity ».

Une intégration native avec Microsoft Azure

Pour s'assurer que le choix de Cohesity était le bon, Hyatt a ajouté dans son contrat l’obligation pour le fournisseur de respecter un certain taux de déduplication. Cohesity a dépassé l'objectif, réduisant le temps de réplication des données entre les datacenters de quelques jours à quelques minutes. En fait, avec Cohesity, Hyatt Hotels à pu atteindre des taux de déduplication de 4:1 dans son datacenter de Chicago. Ted Stevens met en garde les entreprises qui évaluent les systèmes de sauvegarde et de restauration que l'agilité apportée par des start-ups comme Cohesity présente autant de risques que d’opportunités. « C'est une entreprise plus jeune. Nous avons l'habitude de traiter avec IBM, qui évolue très lentement », a déclaré l’ingénieur. « Une partie du code développé par Cohesity offre d'excellentes fonctionnalités et la start-up se dépêche parfois pour livrer sa fonctionnalité. Mais elle s’aperçoit ensuite qu’elle n’a pas validé toutes les cases pour ce qui est de l'efficacité ».

En plus des économies de 400 000 dollars réalisées depuis le déploiement fin 2017, Cohesity a permis de réduire de 40 % les besoins de stockage brut de Hyatt et de simplifier la conservation et l'archivage à long terme grâce à une intégration native avec Microsoft Azure. Mais pour Ted Stevens, le plus grand avantage de Cohesity est sa facilité d'utilisation. « Nous sommes un centre de coûts pour les hôtels et les propriétés et nous devons faire plus avec moins, d’où la grande importance que nous accordons à un produit qui offre une relative facilité d'utilisation », a-t-il ajouté.