Injecter les forces vives de la société civile au coeur de la politique a été l'un des chevaux de bataille d'Emmanuel Macron. Il n'est donc pas très surprenant d'apprendre, à l'occasion de la révélation du nouvel organigramme du Conseil National du Numérique (CNNum) à l'occasion d'un point presse ce matin auquel le secrétaire d'Etat Mounir Mahjoubi a participé, que ces dernières y soient bien représentées.

Chargé de fournir des réflexions et analyses afin de peser sur les politiques publiques en matière de développement du numérique en France, cet organisme vient en effet de subir un sérieux lifting. Un décret daté du 8 décembre, signé par le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, fixe ainsi de nouvelles règles du jeu concernant la désignation des membres choisi pour le constituer. « Le Conseil national du numérique comprend trente personnalités désignées en raison de leurs compétences et de leur expérience dans le domaine de la transition numérique : dix personnalités issues du secteur économique, dix personnalités issues du secteur académique, dix personnalités impliquées dans le développement du numérique aux niveaux local, national ou européen ou concernées par ses effets », peut-on lire dans le décret.

Trois vices-présidents démissionnaires

Parmi les 10 membres acteurs de l'économie et du numérique du CNNum cuvée fin 2017, figure en premier lieu sa nouvelle présidente, Marie Ekeland. Membre de cet organisme depuis février 2016, elle a co-fondé le fonds d'investissement Daphni en mars 2015 ainsi que l'association France Digitale et est l'un des visages emblématiques de la French Tech. Elle succède à une vice-présidence tripartite - ayant déclaré forfait avec les démissions de Sophie Pène (juillet 2017) ainsi qu'Amal Taleb et Guy Mamou-Mani (octobre 2017) - et elle-même née suite au départ de son ancien président Mounir Majhoubi pour rejoindre en janvier 2017 l'équipe de campagne de l'actuel locataire de l'Elysée. Les 9 autres membres sont Gaël Duval (fondateur de JeChange.fr), Clémentine Gallet (fondatrice de Coriolis Composites), Rand Hindi (fondateur de Snips), Pascal Daloz (DGA Dassault Ssystèmes), Benoît Thieulin (ancien président du CNNum et fondateur de l’agence La Netscouade), Aymeril Hoang (chargé de l'innovation à la Société Générale), Perrine Hervé-Gruyer (Fondatrice La Ferme du Bec Hellouin), Françoise Mercadal-Delasalles (Directrice générale déléguée Crédit du Nord) et Eric Cerreel (fondateur de Withings et Sculpteo). 

Concernant les 10 acteurs du monde académique, il s'agit de Frédérick Douzet (Titulaire de la chaire Castex de cyberstratégie), Michèle Sebag (chercheuse au CNRS en IA), Amandine Brugière (responsable des études et de la prospective au sein de l’Agence Nationale de l’Amélioration des Conditions de Travail), Pierre-Yves Geoffard (Directeur de l'Ecole d’Economie de Paris), Nguyen Tran (médecin), Antoine Petit (PDG de l'INRIA), Laurence Fontaine (historienne au Centre Maurice Halbwach), Godefroy Beauvallet (Membre permanent du Conseil Général de l’Economie), François Taddéi (Biologiste au Centre de Recherches Interdisciplinaires de Paris) et Celia Zolynski (professeur de droit privé à l’Université de Versailles Saint Quentin).

Enfin, les 10 personnalités de la société civile à rejoindre le CNNUm sont les suivants : Flore Vasseur (romancière et réalisatrice), Rokhaya Diallo (essayiste et réalisatrice), Dominique Dron (Membre du Conseil Général de l'Economie), Hicham Kochman (rappeur et entrepreneur numérique), Xavier Duportet (fondateur du Hello Tomorrow Challenge), Claude Terosier (fondatrice des écoles d’apprentissage du code Magic Makers), Jean-Marc Merriaux (Inspecteur général de l'administration de l'Education nationale et de la recherche et ancien président du réseau Canopée), Margault Phelip (Directrice adjointe d’Emmaüs Connect et de WeTechCare), Nadège Guiraud (Directrice des programmes du laboratoire d’innovation publique La 27e Région), Jean-Philippe Delbonnel (élu local de Fleury-les-Aubrais).