- Des selfies pour dépister les maladies. Et si la détection de maladies était aussi simple qu'un coup de fil ? En l'occurrence un selfie plutôt : d'après une dernière étude menée par des chercheurs Chinois et relayée par l'European Heart Journal, ces sympathiques - autant qu'horripilants - autoportraits pourraient bien aider à détecter les maladies cardiaques. « À notre connaissance, il s'agit du premier travail démontrant que l'intelligence artificielle peut être utilisée pour analyser les visages afin de détecter les maladies cardiaques. C’est une étape vers le développement d’un outil fondé sur l’apprentissage en profondeur qui pourrait être utilisé pour évaluer le risque de maladie cardiaque, soit dans des cliniques externes, soit au moyen de patients prenant des selfies pour effectuer leur propre dépistage. Cela pourrait guider d'autres tests de diagnostic ou une visite clinique », a déclaré le professeur Zhe Zheng, qui a dirigé la recherche et est vice-directeur du Centre national des maladies cardiovasculaires et vice-président de l'hôpital Fuwai, de l'Académie chinoise des sciences médicales et du Peking Union Medical College, Pékin, République populaire de Chine.

- Google fait amende honorable en Europe. Attaquée à de nombreuses reprises par la Commission européenne entre autres pour abus de position dominante (Android, Search, Shopping...), Google tenterait-il de faire amende honorable ? En tout cas, la firme de Redmond met les petits plats dans les grands pour montrer son attachement au Vieux Continent en révélant les résultats de sa vaste enquête European Digital Services Act (DSA). Dans un document de 135 pages, le fournisseur américain passe en revue des sujets aussi sensibles et centraux que la sécurité du surf en ligne des utilisateurs, la régulation des services digitaux, ou encore la nécessité de régulation et de prise de responsabilités des plateformes digitales. « Notre réponse aujourd'hui est résolue à créer un cadre réglementaire équilibré capable de s'adapter aux futures innovations technologiques afin que nous puissions tirer parti de l'élan et des avantages que les services en ligne ont procurés aux citoyens et aux entreprises européens au cours des deux dernières décennies », indique Google. Reste à savoir s'il sera entendu voire écouté...

- Un patch pour réparer Windows Update. Quelques jours avant son Patch Tuesday, Microsoft a lancé un correctif visant à combler plusieurs soucis fonctionnels dans différents services dont son système de mise jour Windows Update. Le patch KB4571744 pour Windows 10 résout en effet un bug qui empêche Windows Update de répondre correctement lorsqu'il cherche des mises à jour. C'est loin d'être le seul service corrigé par ce patch. Parmi les améliorations, on retiendra celle qui permet à des apps de s'ouvrir automatiquement ou déclencher des téléchargements, de déverrouiller un terminal en tapant un espace avant d'entrer un nom d'utilisateur lors de son enregistrement initial ou encore l'amélioration de la prise en charge du mode tablette pour les terminaux convertibles ou hybrides lorsqu'ils sont connectés à une station d'accueil.