- Worldline labellisé SecNumCloud. Dans le paysage des cloud de confiance, il faudra compter sur Worldline, spécialisé dans les paiements et les transactions. La société vient en effet d’obtenir le visa de sécurité SecNumCloud de l’Anssi pour son offre de cloud privé. Guillaume Poupard avait vendu la mèche lors des Assises de la sécurité à Monaco. L’offre Secured IaaS de WL Cloud Services certifiée repose sur la suite vCloud de VMware, mais aussi sur Red Hat OpenShift pour l’aspect conteneurisation. Wordline rejoint ainsi OVHCloud qui a obtenu le précieux sésame en janvier 2021 pour son cloud privé (lui aussi sur VMware).

- Microsoft réorganise l’activité Azure. Selon notre confrère Mary Jo Foley de ZDnet, la firme de Redmond a créé une structure baptisée Strategic Missions and Technologies (SMT), dirigée par l'actuel vice-président exécutif d'Azure, Jason Zander. Ce dernier rendra compte directement à Satya Nadella. Cette entité sera en charge de différents pôles : le cloud gouvernemental américain, Azure Space & Mission Engineering, Azure for Operators (télécommunication), et Azure Quantum. A noter que Scott Guthrie, vice-président exécutive de la division Cloud+AI, se voit confier les rênes d’une nouvelle structure sur Azure nommée Azure Core Teams qui regroupe Azure Dedicated et Azure Global Infrastructure.

- Vinted sous surveillance de Cnil européennes. Certaines pratiques du site de ventes de vêtements et d’accessoires entre particuliers interroge les autorités européennes de protection des données personnelles. Plusieurs d’entre elles, dont la Cnil française, ont créé un groupe de travail à cette fin. Elles vont se concentrer sur le fait que Vinted exige l’envoi d’une copie numérisée de la carte d’identité afin de débloquer le montant des transactions effectuées sur le compte d’un utilisateur. Les régulateurs veulent contrôler la base légale de ce dispositif, ainsi que la politique en matière de conservation des données.