L'iPad Pro 2021, disponible depuis le 30 avril, devrait ravir les utilisateurs à la recherche de simplicité, à condition de ne pas le voir comme un outil unique mais bien comme l'efficace complément à un équipement informatique existant. Avec la pandémie et le développement du télétravail, les ventes de tablettes sont reparties à la hausse en France et ailleurs dans le monde. Selon une étude réalisée par le cabinet d'études IDC, plus de 39,9 millions de tablettes ont été écoulées dans le monde au premier trimestre 2021, soit 55,2% de plus qu'au premier trimestre 2020. La tendance du travail à la maison et de l'enseignement en ligne ont favorisé la vente de tablettes et de Chromebook comme une alternative aux PC portables parfois encombrants.

L'iPad Pro, disponible en 11 pouces et 12,9 pouces, s'adapte particulièrement au travail de créativité, d'editing et au divertissement. (Crédit : Apple)

Ce coup de pouce de la pandémie a permis à Apple de redevenir le leader sur le marché avec 53,2 millions de livraisons en 2020, ce qui représente une hausse par rapport aux 49,9 millions de 2019. L’une des surprises de ce marché est Lenovo, qui a vu ses ventes de tablettes augmenter de manière significative en 2020, avec 14,1 millions de tablettes expédiées, soit une augmentation de 66% en une seule année. Les géants du marché, Samsung, Amazon, Apple et Microsoft ont toutefois très peu d’avance sur les ordinateurs portables qui se spécialisent dans l’éducation ou dans le travail hybride et le divertissement, plus particulièrement des 2-en-1 ou des détachables. Si l’on en croît les estimations, les commandes devraient peu à peu baisser, maintenant que beaucoup de foyers et TPE ont renouvelé leur équipement. Cette potentielle saturation pourrait se traduire par une chute de 10,5% en EMEA sur l'ensemble de l'année 2021 selo IDC.

Deux modèles, un écart de 300 euros

Depuis les débuts de l'iPad Pro en 2015, Apple propose deux tailles différentes de sa tablette haut de gamme. L'une est à peu près de la taille d'un iPad ou iPad Air ordinaire (d'abord 10,5 pouces et aujourd’hui 11 pouces), et l'autre a toujours été une version plus grande de 12,9 pouces, une taille que vous ne pouvez obtenir que dans l'iPad Pro. La version la plus grande coûtait environ 200 euros de plus jusqu’à ce jour où l’on observe un écart de prix de 300 euros. Le modèle de 12,9 pouces présente une différence vraiment significative et qui peut justifier cette différence de prix entre les deux modèles : un écran HDR avec des rétroéclairages mini-LED. En effet, l’iPad Pro 11 pouces est doté de l'écran LCD Liquid Retina d'Apple, tandis que le modèle 12,9 pouces introduit ce qu'Apple appelle un écran « Liquid Retina XDR » dans la gamme iPad. Une très bonne dalle, mais Apple retarde toujours le passage à l'Oled à la différence de l'iPhone.

Le stylet Pencil permet une créativité nettement supérieure à celle que l'on peut retrouver sur un Mac, grâce à l'écran tactile de l'iPad Pro. (Crédit : Apple)

Apple peut se féliciter d’avoir sorti un produit de qualité avec un processeur remarquable. La grande nouveauté réside en effet dans le processeur ARM M1 qui équipe déjà la gamme MacBook Pro et le dernier iMac. Avec sa dalle Liquid Retina XDR, l’iPad Pro présente une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz et  un contraste et une luminosité très élevés. C’est en regardant des photos et vidéos que l’on se rend compte de la qualité d’image, nettement supérieure à ce que l’on peut trouver sur le marché aujourd’hui. Au niveau de l’audio, rien ne change, on retrouve quatre haut-parleurs.

Les tests réalisés par notre confrère MacWorld, groupe IDG auquel LMI est affilié, montrent l'énorme gain de performances réalisé avec l'intégration de la puce M1 sur l'iPad Pro 2021. (Crédit IDG)

 

 Le circuit graphique de l'iPad Pro M1 distance également les anciennes tablettes d'Apple. (Crédit IDG)

En ce qui concerne la caméra frontale, très utile pour les visioconférences avec Zoom, Meet, Facetime ou Teams, la firme de Cupertino l'a mise à niveau passant d'une simple caméra ƒ/2,2 7MP à une ultra large ƒ/2,4 12MP avec zoom optique 2x. La différence est énorme et les interlocuteurs le remarqueront tout de suite. Le capteur frontal de l'iPad Pro est désormais au niveau de celui de l'iPhone, qui dispose d'une caméra de meilleure qualité depuis la version 11. En mode paysage, la caméra est anormalement située à gauche de l'utilisateur. Pour compenser cet état, Apple introduit une fonctionnalité baptisée Center Stage qui recadre le sujet. C'est une fonctionnalité fantastique qui fonctionne en douceur et sans distraction, et associée à la correction de l'attention, elle cache bien le fait que la plupart des gens ne regardent pas la caméra.

L'iPad Pro permet un enregistrement vidéo en 4K avec 60 images/sec. (Crédit : Apple)

Côté autonomie, l’iPad Pro assure 11 heures d’activité, l’équivalent d’une longue journée de travail. Cette caractéristique est un réel plus pour le travail à distance, la multiplication de visioconférences, mais aussi la possibilité de suivre de longues formations à distance ou suivre des cours. On note donc une adaptation totale aux problématiques actuelles, que sont le télétravail et l’enseignement à distance. La recharge reste toutefois lente avec le chargeur livré avec la tablette. Un mot sur le clavier/cover proposé en option par Apple. Il est tout simplement de très bonne facture avec un petit pavé tactile. Il est peut être juste un peu lourd mais l'attache magnétique et l'articulation bien pensée permettre de très bien positionner la tablette pour rédiger un texte ou présenter une vidéo ou un PowerPoint. 

Le modèle testé, possède une capacité de 512 Go, ce qui amène à un prix de départ de 1 024 euros HT sans les accessoires. En complément de sa tablette, Apple propose en effet le stylet Pencil (2e génération) au prix de 112,50 euros HT et un clavier Magic Keyboard dédié, à partir de 282 euros HT suivant le modèle choisi. Pour un modèle 12,9 pouces avec une capacité de stockage de 512 Go, incluant tous les accessoires, le prix avoisine tout de même les 1418,50 euros HT. Compter 1343 euros HT pour un Macbook Pro M1 avec 16 Go de RAM et 512 Go de flash. La tablette que nous avons testé (12,9 pouces/512 Go/Modem 5G) est vendue 1375 euros HT, ce qui nous amène à 1769 euros HT avec le clavier et le stylet. 

Un produit adapté au travailleur nomade

Se destinant à des travailleurs mobiles, les fameux « digital nomad », l’iPad Pro est une réussite pour qui se sent l’âme d’un voyageur et souhaite disposer d'un terminal efficace, semblable à un Mac d’un point de vue matériel ou design. Pour les créateurs, la fonction dessin grâce au stylet Pencil est d’une efficacité avérée, que l’on ne peut malheureusement pas retrouver sur la gamme Mac, non tactile. Pour un usage bureautique basique, l’objectif annoncé paraît rempli si l’utilisateur n’a pas la fâcheuse tendance à ouvrir toute une série d’onglets, qui rend la lecture et la navigation plus compliquée que sur un Mac. La connectivité 5G est également un plus pour ce produit, une caractéristique très attendue, et déjà présente sur d’autres appareils concurrents comme évoqué ci-dessous en encadré. Disponible en deux coloris, gris ou argent, l’iPad Pro est disponible depuis le 30 avril 2021 avec des délais de livraison plus ou moins longs suivant la localisation.

Un marché qui a le vent en poupe

Alors que la mode des tablettes fait son grand retour en Europe et dans le monde entier, quelques modèles tape à l’œil ont visiblement la cote. Parmi eux, on retrouve la tablette Samsung Galaxy Tab S7 et S7+ lancée au T3 2020 et compatible 5G, une première pour ce segment. Avec d'excellentes finitions, une dalle LCD de qualité et une belle autonomie, le produit est disponible en 128 Go ou 256 Go à partir de 915 euros HT. Autre concurrent qui campe sur ses positions depuis des années, l'américain Dell. Disponible depuis le 27 avril 2021, la Dell Latitude 7320 Detachable possède de sérieux atouts avec une connectique USB-C Thunderbolt 4 à la place du Surface Connector, et un lecteur d'empreintes digitales caché, en option, pour compléter la caméra de reconnaissance faciale couplée à Windows Hello. Son compartiment à stylet intégré est pratiquement identique à celui de la Microsoft Surface Pro X. Parmi les caractéristiques de la Dell Latitude 7320 Detachable, on retrouve une caméra 5 Mpx adaptée au télétravail et aux visioconférences, un écran 13 pouces et une technologie de refroidissement à double sortie opposée qui, selon l'industriel, augmente le flux d'air et maintient le système à bonne température. Microsoft Surface Pro 7+, similaire à la tablette Dell, est pour sa part sortie quelques mois auparavant, le 11 janvier. Son plus grand atout, son prix, fait d’elle une tablette accessible à partir de 1029€ HT, tandis que la tablette Dell avec une configuration basique est mise en vente pour 1645€ HT.

La petite dernière, Amazon Fire HD 10, est sortie le 26 mai 2021. Mesurant 247 x 166 x 9,2 mm avec un écran LCD de 10,1 pouces, elle s’adapte surtout à un besoin de divertissement, avec les deux haut-parleurs Dolby Atmos, et une capacité de 32 Go de stockage intégrés pour télécharger des jeux ou des films. Le stockage est toutefois extensible, un point pour ce produit contrairement à ses concurrents. Sa bonne autonomie de batterie, ses performances, et la présence d’un port USB-C ainsi qu’une prise casque en font un produit au résultat correct. Autre nouveauté et pas des moindres, Fire OS donne maintenant la possibilité de scinder son écran en deux. Cependant, on note certaines restrictions concernant les différentes applications qui peuvent être installées. Afin de favoriser sa propore plateforme Prime Video, Amazon rend indisponible les applications MyCanal, M6, TF1 et RMC Sport. La Fire HD 10 affiche un prix de départ de 125 euros HT, et 140 euros HT pour se débarrasser du système publicitaire de la plateforme. Le modèle Fire HD 10 Plus, quant à lui, reviendra à 150 euros HT avec publicités, à 165 euros HT sans.