Le P5 Plus succède au SSD NVMe P5 de Crucial, déjà remarqué pour ses performances et son prix abordable. Cette version est non seulement un peu plus rapide, mais elle offre aussi le support du PCIe 4.0 qui faisait défaut sur l'ancien modèle. Dommage que ce gain relatif de performance et cette prise en charge du PCIe 4.0 s'accompagnent aussi d'une hausse de prix significative, plaçant ce modèle en concurrence directe avec l'excellent 980 Pro de Samsung.  

Design et caractéristiques 

Le SSD Crucial P5 Plus coûte 109 € environ en 500 Go, 181 € environ en 1 To (celui du test) et 372  en 2 To. Le SSD PCIe 4.0 (x4) est basé sur le facteur de forme standard 2280 (22 mm de large, 80 mm de long), utilise de la NAND 3D TLC (Triple-Level Cell/3-bit) à 176 couches, avec un contrôleur fourni par sa maison mère Micron. 

 

Cette image du SSD P5 Plus envoyée par Crucial illustre parfaitement le facteur de forme 2280. (Crédit : Crucial) 

Le Crucial P5 Plus est garanti cinq ans et sa durée d’utilisation est évaluée à 300TBW (TeraBytes écrits) par 500 Go de capacité. Ce chiffre est conforme au prix du lecteur. Même si ce TBW est identique à celui des modèles professionnels, les versions grand public sont censées être moins utilisées et leur prix est fixé en conséquence. Ils sont moins bien notés, ce qui réduit la garantie, afin de décourager leur utilisation dans des opérations impliquant des volumes élevés de données, des serveurs et autres activités intenses en particulier. Cela dit, la plupart des utilisateurs n'écriront jamais autant de données que ce que les SSD bon marché peuvent supporter. Á noter que Crucial a inclus une vis de montage M.2 dans la boîte. La perte de ces petites vis nous avait posé quelques problèmes lors de tests précédents. Une attention qui mérite d’être mentionnée. 

Performances 

Du fait de la rapidité étonnante de l'ancien P5, il est vrai que les bons résultats obtenus par le P5 Plus de 1 To envoyé par Crucial pour réaliser ces tests ne nous ont pas surpris. De façon générale, le P5 Plus a surpassé le P5 d'environ 5 à 10 %. Les écritures massives de 450 Go de données ont ralenti d'un tiers après avoir effectué les deux tiers de l'opération, et la vitesse d'écriture PCIe 4 maximale n'a pas été classée parmi les meilleures par les benchmarks synthétiques. Á part cela, tous les résultats étaient meilleurs, surtout dans les transferts réels. Le benchmark CrystalDiskMark 6 s’est montré un peu pessimiste quant à la vitesse d'écriture du P5 Plus en mode PCIe 4 par rapport aux autres lecteurs. Cependant, un gain de 5 Go/s représente une belle augmentation par rapport au PCIe 3 - le P5 précédent avait atteint 3,3 Go/s avec ce benchmark - comme le P5 Plus branché à un système PCIe 3.0.  

 

Le Crucial P5 Plus ne peut pas tout à fait rivaliser avec les meilleurs SSD dans les benchmarks synthétiques comme le CrystalDiskMark 6, mais il apporte tout de même une amélioration spectaculaire par rapport au PCIe 3.0. Les barres les plus longues correspondent aux meilleurs résultats. (Crédit : IDG) 

Comme nous l'avons indiqué, les lectures et écritures soutenues du Crucial P5 Plus en conditions réelles (voir ci-dessous) étaient très bonnes. Ce SSD ne fait pas aussi bien que le Seagate FireCuda 530 et le Samsung 980 Pro susmentionnés, mais la différence n’est pas significative. 

 

Les performances dans le monde réel réduisent un peu l’écart, le P5 Plus faisant à peine moins bien que le FireCuda 530 de Seagate et le 980 Pro de Samsung classés parmi les meilleurs. (Crédit : IDG) 

Le P5 Plus a baissé dans notre évaluation en raison d’une diminution de la vitesse d'écriture avec les 450 Go. Ce test sert essentiellement à montrer où les lecteurs manquent de cache principal et mesure la vitesse native de la NAND. Le cache principal (pas la DRAM) est une NAND traitée comme SLC (Single Level Cell). L'écriture d'un seul bit est beaucoup plus rapide que l'écriture de trois bits comme on le ferait nativement avec une NAND TLC. Le contenu du cache est transféré sur trois bits quand le lecteur en a le temps. 

 

C'est surtout lors du test de longue écriture de 450 Go que le SSD P5 Plus de Crucial a montré sa faiblesse. Jusqu'à 315 Go environ, il était aussi rapide que les autres, mais il a ensuite ralenti en raison d'un manque de cache. Les barres les plus courtes correspondent aux meilleurs résultats. (Crédit : IDG) 

Lors du test d'écriture de 450 Go, le cache du P5 Plus de 1 To a été saturé à environ 315 Go. Dans la version 500 Go, le cache s'épuisera probablement plus tôt et entraînera des temps plus lents, tandis qu'avec la capacité de 2 To, il ne s'épuisera probablement pas du tout et permettra de gagner une centaine de secondes sur les temps indiqués ci-dessus. Ces ralentissements que l’on observe à un moment ou à un autre lors de ce test d’écriture sont caractéristiques des SSD de second rang ou bon marché, à l'exception du KC2500 de Kingston. Quant à la signification de ce test… il faut reconnaître que la plupart des utilisateurs déplacent rarement, voire jamais, plus de 315 Go de données en une seule fois. Dans l'ensemble, le Crucial P5 Pro est très performant dans presque tous les scénarios auquel sera confronté un utilisateur moyen. 

On peut voir ici que le P5 Plus manque de cache aux alentours de 315 Go lors du test d’écriture de 450 Go. (Crédit : IDG) 

Conclusion 

Le P5 Plus est un très bon SSD NVMe, mais c’est une moins bonne affaire que la précédente version P5. Nous recommandons donc toujours l'ancien lecteur aux utilisateurs avec une carte mère PCIe 3 qui ne veulent pas trop dépenser, mais à l'heure de la rédaction de cet article, le Samsung 980 Pro, aux performances plus constantes, est moins cher que le P5 Plus. Ce qui rend le SSD de Crucial un peu moins attractif.