Les capacités des disques durs ont augmenté lentement ces derniers temps et les modèles haut de gamme sont souvent expédiés longtemps après avoir été annoncés. Les premiers lecteurs d'une capacité de 26 To avec la technologie OptiNAND (sans SMR) sont ainsi commercialisés au compte-gouttes chez Western Digital, mais nous avons testé ici le modèle Gold 18 To WD181KRYZ de type CMR avec scellage à l’hélium (3,5 pouces/ interface SATA 6/512 Mo de cache DRAM/7200 t/m). Si le Gold 18 To et l’UltraStar DC HC550 18 To partagent la même base, ce dernier est disponible avec les interfaces SATA et SAS et se destine aux baies de stockage haute densité. La capacité de stockage de ce Gold repose sur neuf 9 plateaux de 2 To avec une mécanique exploitant plusieurs technologies comme l’EAMR, Energy Assisted Magnetic Recording), ce qui signifie que les têtes d'enregistrement exploitent une densité d'enregistrement encore plus élevée sur les plateaux. Elle atteint 1022 Go/in² pour ce modèle 18 To, contre 918 Go/in² pour le 16 To.

Comme les autres modèles de la gamme Gold d’une capacité supérieure à 12 To, ce 18 To est rempli d'hélium afin d'éliminer les turbulences et les secousses qui peuvent affecter des composants aussi fins et légers que ceux contenus dans un disque dur (têtes de lecture/écriture et plateaux). Pour augmenter la capacité de stockage, WD joue sur l'amincissement des plateaux, qui passent de 7 à 9, et l’augmentation de la densité de ces derniers. Et grâce à l’hélium, qui réduit les turbulences, le bras des têtes de lecture/écriture se positionne plus précisément et les plateaux vibrent moins à haute vitesse. Ces derniers peuvent de plus être empilés plus près les uns des autres. Le WD Gold propose également la fonction RAFF (Rotational Acceleration Feed Forward), qui consiste à modifier le positionnement des têtes de lecture/écriture pour compenser toute vibration rotationnelle causée par le disque dur lui-même ou par des lecteurs situés à proximité dans une armoire.

Performances intéressantes

Coté performances, avec CrystalDisk Mark 8.14, le Gold 18 To assure un débit de 248 Mo/s en écriture et jusqu’à 252 Mo/s en lecture (avec un PC équipé d’un processeur Intel Core i7-10850H avec 64 Go de RAM et deux SSD Sabrent Rocket de 2 To). Des performances très satisfaisantes à un prix contenu : Western Digital a en effet baissé le tarif de ce Gold 18 To à 429€ HT (23€ le To), et le modèle 16 To est encore plus intéressant en ce moment à 257€ HT (16€ le To) pour équiper un NAS. Un dernier mot sur la garantie et la fiabilité. Tous les disques WD Gold sont couverts par une garantie de cinq ans et sont prévus pour 600 000 cycles de chargement/déchargement des têtes. Le MTBF (Mean Time Before Failure) est de 2,5 millions d'heures. Le taux de défaillance moyen (AFR%) est inférieur à 0,5 % pour tous les modèles sur la base de 219 To par an, bien que ces disques durs soient en réalité conçus pour 550 To par an. Si la plupart des utilisateurs de PC sont passés aux SSD pour leurs besoins de stockage en raison de leurs vitesses accrues, les disques durs sont encore fréquemment utilisés pour stocker de grandes quantités de données sur des NAS et des SAN. Les SSD gagnent néanmoins toujours du terrain avec l’adoption de la NAND flash QLC, plus capacitive et moins onéreuse à l’achat.