Une trentaine de sociétés dont HTC et Sequoia Partners ont créé une alliance au capital de 10Md$ pour investir dans la réalité virtuelle et augmentée.

L'Image du jour

Une trentaine de sociétés dont HTC et Sequoia Partners ont créé une alliance au capital de 10Md$ pour investir dans la réalité virtuelle et augmentée.

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Cisco Live 2016 : Cap sur l'IoT et les microservices sous la baguette de Biri Singh

Véritable chef d’orchestre technologique de Cisco, Biri Singh apporte à la compagnie une vision globale de l'industrie des nouvelles technologies avec des accents marqués sur l’IoT et les microservices.

Véritable chef d’orchestre technologique de Cisco, Biri Singh apporte à la compagnie une vision globale de l'industrie des nouvelles technologies avec des accents marqués sur l’IoT et les microservices.

Arrivé depuis six mois, Biri Singh, le tout dernier CTO de Cisco, fait souffler un vent de fraicheur singulier sur la vénérable entreprise. IoT, microservices, analytique et bien sûr cloud sous toutes ses formes sont au coeur du repositionnement de Cisco.

En direct de Berlin - Comme tous les événements des principaux fournisseurs de solutions IT, Cisco Live 2016 à Berlin (12 000 participants dont 5 000 clients), n’échappe pas au virage numérique qui transforme les processus métiers dans les entreprises. Si l’informatique apporte depuis 30 ans une réponse à cette question, on assiste bien aujourd’hui à une vague sans précédent que ce soit dans la distribution, l’industrie ou la banque. Et pour la première keynote, Zorawar Biri Singh, le tout récent vice-président et CTO (Chief Technology Officer) de la compagnie (six mois), est venu confirmer avec talent la profonde mutation de Cisco pour suivre les tendances du marché. L’équipementier leader sur le marché du réseau, comme sur celui de la sécurité, a considérablement étoffé son catalogue produits et services pour devenir un interlocuteur global pour les entreprises.

Biri Singh assure depuis six mois la direction technique de Cisco.

Aujourd’hui, Cisco ambitionne de faire deux choses pour ses clients. Construire des solutions avec des partenaires comme IBM, EMC, OpenStack (avec l’appliance MetaPod issue du rachat de MetaCloud) ou NetApp. « Nous construisons depuis longtemps des datacenters, nous travaillons aussi avec nos clients sur leurs solutions », comme nous l’a rappelé Peder Ulander, en charge des plates-formes Cloud chez Cisco EMEA. Depuis huit ans, la compagnie créée également des designs de références (serveur et réseau) pour les fournisseurs de cloud avec des outils d’orchestration et de management (Cisco Powered) en apportant des garanties sur le SLA. « Finalement nous fournissons du cloud depuis longtemps si on considère les plates-formes Webex, Spark et Meraki », nous a assuré Peder Ulander. Pour Meraki, rappelons que la société a été rachetée par Cisco en 2013. « Tout cet ensemble fait d’InterCloud un écosystème et quand les clients désirent transférer des machines virtuelles d’un cloud à un autre (privé ou public), ils peuvent utiliser Cloud Fabric dans InterCloud », a précisé Peder Ulander.

Un CTO marqué par l'esprit start-up 

Biri Singh, qui a fondé huit start-ups - dont la première en 1996 - avec des passages chez Nortel, IBM et HP, est revenu lors de sa keynote sur la 4e ère de l’IT qui commence à transformer les entreprises depuis la précédente démarrée 2008 (virtualisation et cloud). « Aujourd’hui, les entreprises peuvent bénéficier des mêmes technologies que les géants du cloud (une infrastructure évolutive, un Linux léger, un système de fichiers à base d'objets et la technologie conteneurs) avec l’arrivée des microservices déployés dans des containers. Créer et déployer du code ne prend plus que quelques minutes au lieu de quelques semaines. […] La nature des workloads se transforme une nouvelle fois : après l’arrivée des hyperviseurs qui les avaient rendus « cloud enable », on passe au « cloud native » avec des architectures microservices reposants sur les conteneurs ».

« Les développeurs ont toujours des idées pour créer et innover mais ils étaient freinés par l’infrastructure classique mais le cloud a apporté un vent de liberté pour permettre à n’importe quel codeur d’accéder à des ressources IT pour tester des idées et mener à bien des projets », nous a expliqué Peder Ulander. Aujourd’hui 2 à 5% des applications reposent sur des containers dans les entreprises. Si NetFlix, Uber ou Airbnb exploitent déjà cette technologie, ils montrent la voie pour guider les investissements des autres entreprises. Pour accompagner la longue marche vers la conteneurisation, Cisco met en avant quatre projets phares : Shipped pour manager des containers, Mantl.IO pour construire et déployer des containers, Contiv pour supporter des réseaux virtuels et enfin Zeus pour insérer un moteur analytique dans les applications conteneurisées. Tous ces projets ont été annoncés pour la plate-forme Devnet, qui rassemble aujourd’hui 370 000 développeurs. Interrogé sur des compétiteurs comme IBM Bluemix, Microsoft Azure ou Google Cloud, Peder Ulander a répondu que « Cisco travaillait avec ces trois entreprises. Devnet n’a pas été créée comme une plate-forme de développement mais pour contribuer à la mise en œuvre des projets exploitant les ressources de Cisco ». American Express a par exemple mis en place un service de conciergerie vidéo pour iPad en utilisant les API de Cisco sur Devnet.

Cisco se place au coeur de l'IoT 

Au cœur du réseau, on trouve encore et toujours des données qui sont la matière première des solutions de BI. Et pour Biri Singh, « nous allons passer d’un monde d’applications à un monde ou les données pilotent les applications ». Et la sauce secrète des produits BI de demain est bien le deep learning selon le directeur technique de Cisco qui met en avant Tensor Flow, des algorithmes récemment publiés en open source par Google. « Nous posons les briques pour l’analytique de demain » a assuré le CTO. « Nous construisons les réseaux, nous proposons les connecteurs pour collecter les données [voir rachat en cours de Jasper] avant de les stocker dans le cloud pour leur exploitation. L'acquisition de Jasper n’est pas encore effective mais le potentiel de cette compagnie dans l’IoT est tout simplement fantastique », a indiqué Berri Singh.

Todd Nightingale, vice-président et directeur général de Cisco Meraki en compagnie de Pablo Estrada, directeur marketing Cloud Networking Group chez Cisco.

C’était l’ailleurs le sentiment d’un grand nombre de dirigeants de Cisco sur la manifestation et notamment celle de Todd Nightingale, vice-président et directeur général de Cisco Meraki, que nous avons rencontré sur le salon. Des couplages avec Jasper sont déjà envisagés par le dirigeant notamment depuis l’arrivée de l’interface Bluetooth dans les produits WiFi de Meraki pour superviser et assurer la collecte des données des beacons. L’API Bluetooth de Meraki vient d’ailleurs d’être publiée sur le site Developers.meraki.com pour permettre aux codeurs de travailler sur de nouveaux projets. 

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
15 Octobre 1990 n°428
Publicité
Publicité
Publicité