En 2017, Amazon Web Services étendra ses zones de disponibilités en Europe avec des datacenters à Paris, en plus de Dublin, Francfort et Londres.

L'Image du jour

En 2017, Amazon Web Services étendra ses zones de disponibilités en Europe avec des datacenters à Paris, en plus de Dublin, Francfort et Londres.

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Des outils analytiques ont permis de retracer les matchs de tennis truqués

Les algorithmes sont au cœur des révélations sur les matchs de tennis truqués. (Crédit D.R.)

Les algorithmes sont au cœur des révélations sur les matchs de tennis truqués. (Crédit D.R.)

Une enquête de médias britanniques fait état de sérieux soupçons concernant des matchs de tennis professionnels arrangés. Ces révélations se basent sur des algorithmes qui ont été publiés sur Github.

Le monde de la petite balle jaune est aujourd’hui ébranlé par de nouveaux soupçons de matchs arrangés, lesquels font surface suite aux conclusions d’une enquête conjointe de la BBC et du site Buzzfeed. Les révélations de ces médias britanniques suggèrent qu’une quinzaine de joueurs membres du top 50 de l’ATP auraient délibérément perdus des matchs, des comportements peu sportifs qui seraient à mettre en relation avec des paris illicites.

Il s’avère que l’enquête repose en grande partie sur des méthodes analytiques. En effet, les auteurs ont révélé s’être basés sur des algorithmes spécialement développés pour mener à bien leurs investigations en vue de prouver que le tennis n’était pas épargné par ce genre de corruption.

Un aspect plutôt inattendu de la démarche des journalistes est d'avoir rendu public leur méthodologie, sur la plateforme Github. Leurs explications détaillées y sont en outre accompagnées de la publication des codes qui ont servi au data mining des données, issues de sites de paris et des documents accessibles de l’ATP. Les données en question portent sur 26'000 rencontres de tennis, jouées entre 2009 et 2015.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité