Le Raspberry Pi est désormais disponible dans une cuvée Compute Module 3 taillée pour faire tourner des applications industrielles.

L'Image du jour

Le Raspberry Pi est désormais disponible dans une cuvée Compute Module 3 taillée pour faire tourner des applications industrielles.

La refonte du SI face à la transformation numérique

Dernier Dossier

La refonte du SI face à la transformation numérique

La meilleure façon d'illustrer la transformation numérique est d'apporter des témoignages concrets d'entreprises. C'est dans cette optique que la...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Flash remplacé par HTML5 sur Chrome d'ici un an

Jusqu'en octobre 2017, l'autorisation de lancer Flash sera demandée uniquement pour les sites sur lesquels les interactions des internautes se situent au-dessous d'un certain seuil.

Jusqu'en octobre 2017, l'autorisation de lancer Flash sera demandée uniquement pour les sites sur lesquels les interactions des internautes se situent au-dessous d'un certain seuil.

Comme il l'avait indiqué il y a quelques mois, Google est en train de remplacer progressivement l'utilisation de Flash sur les sites web visités avec Chrome, au profit de HTML5. Ce dernier sera utilisé par défaut sur un nombre croissant de sites, jusqu'en octobre 2017, date à laquelle Flash ne sera plus lancé sans autorisation.

En mai dernier, Google avait annoncé qu’il souhaitait faire de Chrome un navigateur 100% HTML5, au détriment de Flash pour l’affichage des contenus vidéos, notamment pour renforcer la sécurité. A moins que l’utilisateur spécifie expressément qu’il veut utiliser le lecteur fourni par Adobe sur certains sites, il ne sera plus possible d’exécuter Flash sans sa permission. Dans la dernière ligne droite de ce projet, Google vient d’en détailler le plan de déploiement. Tous les internautes ne seront pas affectés en même temps, cette bascule étant introduite graduellement sur quelques mois jusqu'en octobre 2017.

Dans les prochains jours, « HTML5 par défaut » (nom donné par Google à son programme de suppression de Flash) sera activé pour 1% des utilisateurs de la version stable de Chrome 55. Il le sera aussi pour 50% des utilisateurs de la bêta de Chrome 56. En février 2017, lorsque la version 56 sera stable, tous ses utilisateurs seront concernés.

Les demandes d'autorisation de Flash basées sur Site Engagement

A partir de janvier, les utilisateurs de Chrome 55 se verront demander s’ils veulent ou non lancer Flash sur tous les sites qu’ils visitent pour la première fois. Et au fur et à mesure, Google restreindra l’utilisation du lecteur d’Adobe en se basant sur son service Site Engagement qui mesure la fréquence d’interaction d’un utilisateur avec un site. L’autorisation de lancer Flash ne sera d’abord demandée que pour les sites peu visités, avec une augmentation progressive du seuil d'interactions avec les différents sites. En revanche, à partir d'octobre 2017, l’autorisation de l’internaute sera requise pour lancer Flash quel que soit le site visité.  

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

#LMItoutneuf

lancement dans

Publicité
Publicité
Publicité