Projet alternatif à Mimix, Linux est devenu incontournable dans les entreprises grâce à une poignée d'irréductibles emmenés par Linus Torvalds.

L'Image du jour

Projet alternatif à Mimix, Linux est devenu incontournable dans les entreprises grâce à une poignée d'irréductibles emmenés par Linus Torvalds.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

Fraude fiscale : Apple Italie accepte de verser 318M€

Apple a régler la somme de 318 millions d'euros pour solder une affaire de fraude fiscale en Italie. (crédit : D.R.)

Apple a régler la somme de 318 millions d'euros pour solder une affaire de fraude fiscale en Italie. (crédit : D.R.)

Pour mettre un terme à une enquête pour fraude fiscale, la filiale italienne d'Apple a accepté de verser 318 millions d'euros aux Impôts. Une décision qui intervient au moment où l'Europe met un coup d'accélérateur aux procédures lancées pour lutter contre la fraude et l'optimisation fiscale.

Les services fiscaux italiens ont attrapé un gros poisson. Accusée par le fisc italien de ne pas avoir payé l'impôt sur ses revenus de 2008 à 2013, Apple Italie a préféré, après plusieurs mois de négociation, régler la somme de 318 millions d'euros afin de mettre un terme à la procédure. La filiale italienne de la firme à la pomme s'en sort « plutôt bien », car selon le quotidien La Repubblica, la société risquait de devoir une somme beaucoup plus importante, à savoir 880 millions d'euros.

Cette décision intervient quelques mois après le lancement par la commission européenne d'une enquête sur les accords passés par Apple mais également Amazon, pour établir le légalité des remises fiscales acquises par ces entreprises en Irlande et au Luxembourg. Et quelques jours après que le CEO d'Apple, Tim Cook, soit monté au créneau dans l'émission américaine 60 Minutes en qualifiant de « foutaises politiciennes » les accusations d'optimisation fiscale portées à l'encontre de sa société.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 02/01/2016 à 21h57 par Visiteur7659 :

Bonjour, Apple est une entreprise penssant qu'a sa tête, je pense qu'on doit agir vite, si non , plus personne n'aurat d'emploie !!

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité