Considéré comme le père de l'Internet et désormais évangéliste en chef du web chez Google, Vint Cerf a fait part du chemin qu'aurait pu emprunter Internet.

L'Image du jour

Considéré comme le père de l'Internet et désormais évangéliste en chef du web chez Google, Vint Cerf a fait part du chemin qu'aurait pu emprunter Inte...

Les Fintech bousculent la finance

Dernier Dossier

Les Fintech bousculent la finance

Quelque 4 000 Fintechs existeraient dans le monde, sûrement une faible minorité d'entre elles subsistera dans les trois ans. Une chose est sûre, depui...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

GitLab, challenger de GitHub, intègre le suivi de performance

Après paramétrage, les fonctionnalités de monitoring de GitLab 8.4 fournissent un ensemble de statistiques sur les performances d'exécution du code. (crédit : D.R.)

Après paramétrage, les fonctionnalités de monitoring de GitLab 8.4 fournissent un ensemble de statistiques sur les performances d'exécution du code. (crédit : D.R.)

Recherche accélérée dans les fichiers avec Elasticsearch, fonctions de suivi des performances, gestion simplifiée des gros fichiers, visualisation améliorée des différences de contenus... Dans sa version 8.4, le référentiel GitLab améliore aussi ses capacités d'import depuis GitHub.

GitLab, qui se pose en alternative à GitHub pour l’hébergement de code, vient de présenter une version 8.4 qui facilite la manipulation de gros fichiers et d’importants volumes d’artefacts - éléments issus de la construction d’un logiciel. La plateforme se complète d’outils de suivi des performances qui récupèrent des données sur les temps d’exécution des transactions, des requêtes SQL ou des méthodes Ruby, ainsi que des statistiques sur l’utilisation de la mémoire. GitLab peut maintenant envoyer ce type de données vers une base InfluxDB qui peut être connectée à un logiciel de monitoring des performances tel que Grafana. Avec cette version, le référentiel de code en est à sa cinquantième évolution, rappelle Job van der Voort, son responsable produit.

La version Enterprise Edition peut maintenant exploiter le moteur Elasticsearch (basé sur Lucene), ce qui permet d’accélérer les recherches et sera particulièrement utile pour les développeurs gérant beaucoup de données sur GitLab. L’outil servant à naviguer parmi les artefacts s’utilise directement dans l’interface du référentiel : les utilisateurs peuvent télécharger individuellement les fichiers sans avoir besoin d’extraire l’ensemble du fichier compressé, ce qui leur permet d’économiser de l’espace de stockage. Cela simplifie aussi le travail lorsqu’il y a de gros fichiers et de nombreux artefacts puisqu’il n’est, dès lors, pas nécessaire de tout télécharger lorsque l’on ne veut récupérer qu’un seul élément.

Le surlignage pour comparer deux fichiers

Avec le Fuzzy File Finder, on peut maintenant se positionner rapidement sur un fichier dans le répertoire sans avoir besoin d’utiliser une souris. L’API intègre par ailleurs de nouvelles fonctionnalités d’intégration continue : on peut notamment lister, annuler ou retester une build et gérer les variables des projets. Avec la version 8.4, le design de GitLab a également bénéficié de modifications. Les groupes apparaissent plus clairement et les problèmes sont plus faciles à voir, en particulier si l’on utilise une fenêtre plus réduite. Pour comparer le contenu de deux fichiers (diffs), GitLab utilise maintenant le surlignage. Il est aussi plus facile de se désinscrire d’un fil et les utilisateurs disposent du SSO pour se connecter au référentiel, via le support de Central Authentification Service.

Dans la version 8.4 de GitHub, les groupes s'affichent dans une interface toilettée.

GitLab a par ailleurs amélioré les capacités d’import depuis GitHub, le référentiel concurrent. Ce dernier a récemment essuyé des critiques de ses utilisateurs. Plus de 450 contributeurs à différents projets open source ont signé une lettre ouverte demandant, notamment, qu’il soit plus facile de signaler les problèmes. Une autre plateforme d’hébergement de code, Bitbucket, challenge GitHub pour l’hébergement de code. Gérée par Atlassian, elle s’adresse aux équipes de développement professionnelles avec une solution Git collaborative présentée comme massivement évolutive. Des fonctions de smart mirroring annoncées en septembre sont maintenant disponibles.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
01 Janvier 2000 n°834
Publicité
Publicité