Alors que le marché des paiements bancaires via NFC peine à décoller en France malgré de nombreuses initiatives (à Nice par exemple), BNP Paribas et Orange ont décidé de passer le braquet supérieur avec le service Kix. A l'occasion des tech.days 2014 de Microsoft, la banque française a présenté son application de paiement Kix développée pour les plates-formes Windows Phone et Android. Les terminaux iOS d'Apple sont aujourd'hui exclus car ils n'intègrent toujours pas de puce NFC, la firme de Cupertino préférant travailler sur une solution de paiement combinant le Bluetooth et son service iBeacon.

Pour réussir à imposer son système de paiement sans contact, BNP Paribas et Orange annoncent que 100 000 terminaux de paiement compatibles, fournis par Ingenico, sont en cours de déploiement chez les commerçants. Ici plus besoin de cartes bancaires pour régler ses achats, l'application associée à une carte SIM et à une compte bancaire - moyennant un abonnement d'un euro par mois - permet de régler sans code PIN les achats d'un montant inférieur à 20 euros. Pour les sommes supérieures (jusqu'à 300 euros), il faudra entrer un code. Marc Jalabert, directeur de la division grand public et opérateurs chez Microsoft France nous a indiqué qu'avec une part de marché de 13%, les smartphones Windows Phone sont une bonne base pour démarrer le service Kix qui fait d'ailleurs figure de projet pilote pour les américains. « Cinq terminaux mobiles Windows Phone sont aujourd'hui disponibles avec une puce NFC et Microsoft fait parti des partenaires sécurité qui ont contribué au développement de la plate-forme ».



En novembre dernier, Stéphane Richard, président d'Orange, avait annoncé lors d'une conférence de presse à la Maison de la Mutualité les ambitions de son groupe dans le domaine du mobile banking. La base technique de ce service de paiement sans contact avait d'ailleurs été préannoncée avec Visa, qui est d'ailleurs également présent sur la plate-forme Kix. Une app de paiement adossée à un compte prépayé qui peut être alimenté par une vraie carte bancaire associée à une SIM. « Orange Cash prend la forme d'une application que vous téléchargez sur votre smartphone », avait expliqué M. Richard. Rien n'interdit donc de penser que des services similaires arriveront bientôt dans d'autres groupes bancaires.