Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

L'Image du jour

Alors que Spark 2.0 vient d'arriver, c'est toujours la version 1.6 du framework alternatif pour Hadoop qui est la plus utilisée pour le data mining.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (1e partie)

En mars et juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour le...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

L'UE met 1M€ dans un audit de sécurité Open Source

L'informatique de la Commission Européenne tourne sur plus de 350 serveurs Linux. (crédit : D.R.)

L'informatique de la Commission Européenne tourne sur plus de 350 serveurs Linux. (crédit : D.R.)

Le Parlement Européen va mener un audit de sécurité afin de s'assurer que l'ensemble de ses solutions libres et Open Source ne posent pas de problème de sécurité. 500 000 euros seront aussi alloués pour développer l'outil web de création d'amendement, AT4AM.

Grandes consommatrices historiques de logiciels libres et Open Source, les institutions européennes ne veulent pas jouer avec le feu des vulnérabilités. Le Parlement Européen  a ainsi décidé de mener un audit de sécurité pour passer au crible l'ensemble de ce type de solutions, utilisées tant par le Parlement que la Commission Européenne. Ce projet, d'un montant d'un million d'euros, va également s'accompagner de la mise en place de bonnes pratiques en matière de revue et de qualité de code. Objectif : passer en revue de façon systématique la sécurité de toutes les solutions libres et Open Source utilisées par les institutions européennes afin d'accroître la confiance des utilisateurs dans ces solutions.

Un projet soumis par les parlementaires Julia Reda et Max Andersson appartenant au mouvement Greens/European Free Alliance. « Les vulnérabilités dans les infrastructures critiques d'information ont attiré l'attention du public sur la nécessité de comprendre  la gouvernance et la qualité du code logiciel sous-jacent et la façon dont cela peut affecter leur confiance dans les applications », ont indiqué les deux parlementaires. Une initiative qui a en tout cas réjouit la Free Software Foundation Europe, par la voie de son président Kartsen Gerloff.

La DIGIT chargée de mener l'audit

Il est par ailleurs prévu que les institutions européennes travaillent en étroite collaboration avec les communautés de développeurs, sachant qu'elles comptent rendre public cet audit de sécurité Open Source dès que possible. C'est la DIGIT (Direction Générale de l'Informatique de la Commission Européenne) qui est chargée de mettre en oeuvre ce projet et qui va commencer un inventaire de tous les logiciels libres et des standards Open Source utilisés par les institutions européennes. Par ailleurs, le Parlement Européen a également approuvé un projet de 500 000 euros pour développer au sein des institutions européennes d'AT4AM, un outil web Open Source de création d'amendement.

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
35 ans
22 Avril 1985 n°187
Publicité
Publicité