Advertisement
Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

L'Image du jour

Spot Mini, le dernier robot à quatre pattes de Boston Dynamics qui range la vaisselle et apporte des canettes (pratique pour suivre l'Euro 2016).

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

Dernier Dossier

French Tech : Effet pschitt ou vrai accélérateur

De la French Touch à la French Tech, c'est le message que Bpifrance a souhaité faire passer aux 30 000 visiteurs (startups, entrepreneurs, PME, ETI, g...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
1
Réagissez Imprimer Envoyer

La Chine renforce son bouclier doré et perturbe des services VPN

La Chine a dans son collimateur les services VPN qui permettent d'accéder à des services web sans censure. (crédit : D.R.)

La Chine a dans son collimateur les services VPN qui permettent d'accéder à des services web sans censure. (crédit : D.R.)

En mettant à jour son dispositif de censure numérique, le gouvernement chinois a sévèrement perturbé les services de réseau privé virtuel d'Astrill, StrongVPN et Golden Frog. Certains protocoles VPN sont mêmes bloqués presque en temps réel.

L'étau de la censure numérique se resserre en Chine. Alors que cela fait plusieurs années que les grands services Internet comme Twitter et Facebook ne sont pas accessibles depuis la Chine, fin décembre la pression s'est accentuée sur les internautes chinois qui ne pouvaient plus accéder à Gmail, bloqué au niveau DNS. Pour accéder au web en toute tranquillité, passer par le biais de services VPN était jusqu'à présent la seule parade efficace. Mais cela est manifestement en train de changer.

Reuters a en effet remonté de sérieux incidents de fonctionnement de trois grands fournisseurs de services de réseau privé virtuel, à savoir Astrill, StrongVPN et Golden Frog. Trois plates-formes qui se sont engagées dans une bataille technologique pour lutter contre le bouclier doré, c'est à dire le dispositif numérique et de censure de l'Internet mis en place par le gouvernement chinois. Ce dernier a semble-t-il marqué des points : « L'attaque de cette semaine contre les VPN qui nous a affectée ainsi que d'autres fournisseurs, a été la plus sophistiquée que nous ayons vue jusqu'à présent », a fait savoir Sunday Yokubaitis, président de Golden Frog. Astrill a de son côté indiqué que certains protocoles VPN sont « bloqués presque en temps réel ».

Des blocages au nom de la « souveraineté numérique » chinoise 

Pour le gouvernement chinois il s'agit, officiellement pour « des raisons de sécurité », de bloquer des services Internet qui ne respectent pas la politique réseau en vigueur dans le pays. D'aucuns y verront plutôt un moyen de censure et d'entrave à la liberté d'expression. Selon un expert chinois en cybersécurité appartenant à un groupe de réflexion soutenu par le gouvernement interrogé par Global Times, le bouclier doré (Great Firewall) de la Chine « a été mis à jour au nom de la souveraineté numérique ». Selon Reuters, presque toutes les entreprises en Chine utilisent des VPN pour leurs activités et n'ont pas connu de perturbations particulières pour accéder à des services web, ces dernières ayant affecté les utilisateurs individuels, principalement depuis un terminal mobile.

Les services VPN sont dans le collimateur de la Chine depuis de longs mois. En janvier 2013 par exemple, le bouclier doré avait fait l'objet également d'une mise à jour afin de découvrir et bloquer les méthodes de communication utilisées par différents services VPN.

Article de

COMMENTAIRES de l'ARTICLE1

le 27/01/2015 à 15h10 par Visiteur5339 :

Actuellement à Pekin, je passe par ActiVPN et pas de problèmes. Encore un effet d'annonce du gouvernement chinois plus destiné à dissuader qu'à réprimer....

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

35 ans
09 Mai 1983 n°101
Publicité
Publicité
Publicité