Le malware Ripper a permis de retirer 313K€ dans des DAB thailandais avec des cartes spéciales.

L'Image du jour

Le malware Ripper a permis de retirer 313K€ dans des DAB thailandais avec des cartes spéciales.

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

Dernier Dossier

Silicon Valley 2016 : Cap sur l'innovation technologique (2e partie)

En juin dernier, nous avons passé un peu de temps à San Francisco et dans la Silicon Valley avec une dizaine de journalistes européens pour les derniè...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

La gestion des risques appliquée au climat

Brigitte Bouquot, présidente de l'Amrae, a présenté les 24èmes Rencontres à la presse le 14 janvier 2016. (Crédit D.R.)

Brigitte Bouquot, présidente de l'Amrae, a présenté les 24èmes Rencontres à la presse le 14 janvier 2016. (Crédit D.R.)

Les 24e rencontres de l'Amrae, association des gestionnaires de risques, auront lieu à Lille Grand Palais du 3 au 5 février 2016 sur le thème Climats à hauts risques.

Du 3 au 5 février 2016, l'Amrae (Association pour le Management des Risques et des Assurances de l'Entreprise) organise la vingt-quatrième édition annuelle de ses Rencontres. 2 500 congressistes spécialistes de la gestion des risques et de leur couverture par des assurances devraient ainsi assister à des formations, des conférences plénières, une trentaine d'ateliers, etc.

Cette année, le thème central et fil rouge de cette manifestation sera Climats à hauts risques. Prenant le prétexte de la COP21, l'association a fait aussi un jeu de mots : au delà du seul climat au sens météorologique, il faut aussi voir dans ce titre une ambiance à forts risques, même si, pour la première fois, le congrès fera l'objet d'un bilan carbone optimisé et communiqué. Et ces risques ont des répercussions très générales. « Nous sommes dans un monde où tout est système, où tout interagit avec tout » a ainsi expliqué Brigitte Bouquot, présidente de l'Amrae, en présentant les 24è Rencontres à la presse le 14 janvier 2016.

L'innovation a besoin d'assurance

Contrairement à l'an passé, les Rencontres ne comprendront que peu de contenus en lien direct avec l'IT, si on excepte trois ateliers sur les cyber-risques. Malgré tout, le numérique sera bien présent. Et, déjà, en lien avec le fil rouge écologique, la tendance sera au 0 papier et à la dématérialisation des informations (app mobile, écrans...).
Mais deux axes forts seront développés : la professionnalisation des gestionnaires de risque d'une part, la place des assurances dans la couverture des risques d'autre part. Si les outils informatiques sont de plus en plus importants pour estimer les risques puis piloter leur couverture par des assurances, cette dernière est aujourd'hui particulièrement problématique pour les risques liés à l'innovation, notamment numérique.

« L'évolution des assurances devrait aller à la même vitesse que l'innovation » a soupiré Brigitte Bouquot, ce qui n'est visiblement pas le cas. Mais la présidente a aussitôt complété : « les entreprises ne doivent pas attendre l'offre des assurances mais doivent exprimer leur demande auprès de leurs compagnies. » Parmi les risques qui seront particulièrement étudiés lors de ces Rencontres, on trouve ainsi les cyber-risques majeurs, le risque financier lié aux catastrophes naturelles et la gestion des risques liés à l'économie du partage (BlaBlaCar...).

Article de

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité