Microsoft a testé les robots K5 de Knightscope sur son campus de la Silicon Valley, 136 kg sur roues bardés de capteurs pour tout surveiller. (D.R.)

L'Image du jour

Microsoft a testé les robots K5 de Knightscope sur son campus de la Silicon Valley, 136 kg sur roues bardés de capteurs pour tout surveiller. (D.R.)

Région PACA : Une filière numérique ancrée et solide mais dispersée sur un vaste territoire

Dernier Dossier

Région PACA : Une filière numérique ancrée et solide mais dispersée sur un vaste territoire

Ne percevons pas uniquement la région PACA (Provence-Alpes-Côte d'Azur) à travers le tourisme et le soleil ! Cette région possède aussi une solide fil...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

ESPACE PARTENAIRE

Webcast

FERMER

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 

IT TOUR

LMI vous invite à sa Matinée-Débats dans votre région.
Inscrivez-vous

Accéder au site 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Le CERN va utiliser un cloud hybride de Rackspace

Le LHC au Cern Crédit Photo : CERN

Le LHC au Cern Crédit Photo : CERN

Avec son accélérateur à particules LHC, le CERN élabore plusieurs expériences qui nécessitent des charges de travail variables. Le centre a mandaté Rackspace pour travaille sur la mise en place d'un cloud hybride pour appréhender les questions de débordement.

Déjà utilisateur d'une solution cloud public de Rackspace, le CERN a confié à la firme spécialisée dans l'open cloud, une mission d'une année, afin de développer une solution de cloud hybride, reposant sur OpenStack, pour le soutenir dans ses activités de recherches.

Ce partenariat servira plusieurs projets communs dont le développement d'une architecture de référence et un modèle d'exploitation de « Federated Cloud Services » (services de clouds fédérés), entre les clouds privés et publics de RackSpace ainsi que l'environnement cloud basé sur OpenStack que le CERN utilise déjà.

Faire du débordement lors d'expériences intensives

Le projet est gigantesque, quand on sait que l'accélérateur à collision de particules LHC produit plus de 25 Po de données par an et que la confidentialité des résultats de recherches est primordiale.

Le cloud hybride servira lors des expériences scientifiques intensives. RackSpace et le centre d'études testeront la fiabilité de la connexion entre cloud privé et public, ainsi que le niveau de débordement (burst) des charges de travail qu'ils peuvent supporter pour développer au maximum les capacités du modèle hybride. Un collaborateur de RackSpace travaillera à plein temps pour la gestion de ce système.

« Nous venons de fêter les vingt ans de l'ouverture du World Wide Web. Nous voyons un grand potentiel dans les technologies Open Source, comme OpenStack, car elles apportent des améliorations constantes grâce aux contributions de la communauté», explique Tim Bell, Infrastructure Manager du service IT du CERN.

ICTjournal.ch

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité