Des essais menés dans le Nevada laissent penser que Google évolue vers le LTE sur son projet Loon qui recourt à des ballons de haute altitude.

L'Image du jour

Des essais menés dans le Nevada laissent penser que Google évolue vers le LTE sur son projet Loon qui recourt à des ballons de haute altitude.

Big data : zoom sur les usages et les applications

Dernier Dossier

Big data : zoom sur les usages et les applications

2014 devrait être une année de transition pour le big data en France. En effet, les projets se multiplient et commencent timidement à se professionnal...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

PARTNER ZONE
Nous vous proposons des espaces d'information et de services dédiés à des acteurs du marché IT. Vous y trouverez de nombreux livres blancs, vidéos, articles...

Partner Desk

Nous vous proposons, dans ces espaces, les dernières nouveautés d'une marque IT.

Webcast

FERMER

OFFRE D'EMPLOI

Découvrez chaque jour des offres d'emploi 100% IT et profitez de toute la puissance de LMI pour promouvoir votre carrière.

Accéder au site 

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 
FERMER
4
Réagissez Imprimer Envoyer

Le FBI va fermer des serveurs DNS corrompus

Le site www.dns-ok.be permet de vérifier si son système est infecté ou non par DNSChanger.

Le site www.dns-ok.be permet de vérifier si son système est infecté ou non par DNSChanger.

Pour lutter contre le cheval de Troie DNSchanger qui infecte bon nombre de PC dans le monde, le FBI va couper certains DNS corrompus ce qui pourrait, peut-être, priver d'Internet des milliers de Français à partir du 8 mars.

Le 8 mars prochain, plusieurs milliers de PC français infectés par le cheval de Troie DNSchanger pourraient être privés de leur connexion à Internet, par la faute de la mise hors-ligne par le FBI de serveurs DNS corrompus. Les DNS servant à établir une correspondance entre une adresse IP et un nom de domaine, il deviendra impossible de surfer sur Internet pour tous les ordinateurs directement reliés à eux. Des solutions en ligne existent déjà pour savoir si son poste est infecté, et comment le reconfigurer pour éviter le blackout.

Un site (belge) permet, d'un clic, de vérifier si son système est infecté ou non par DNSChanger : www.dns-ok.be. De leur côté, les éditeurs de solutions antivirus travaillent à fournir des outils d'aide aux internautes en détresse. C'est le cas de G-Data, qui vient de mettre en ligne un tutoriel afin de configurer correctement ses paramètres de connexion. Le FBI a saisi en novembre 2011 des serveurs sur lesquels sévissait le redoutable cheval de Troie DNSChanger, capable de rediriger les internautes vers des contenus illégaux et surtout d'espionner l'ensemble de leurs données. Ces machines, désormais propriété du FBI, doivent bientôt être mis hors ligne, a priori le 8 mars prochain. De fait, tous les ordinateurs infectés par ce cheval de Troie ne devraient plus pouvoir accéder à Internet. Selon le FBI, près de quatre millions d'utilisateurs dans le monde seraient concernés, dont 500 000 aux États-unis et de 30 000 à 50 000 en Allemagne. Aucune estimation n'a encore été communiquée pour la France.


Les autorités françaises sont, quant à elles, pour le moment silencieuses sur le sujet.

COMMENTAIRES de l'ARTICLE4

le 17/02/2012 à 12h41 par jack (Membre) :

"Les autorités françaises restent silencieuse"...
Le FBI flic planétaire du net n'a pas dû leur demander leur avis, ou s'en fout complètement, et les "autorités françaises", même pas priées de rester dans leur carré de choux, évitent de se faire remarquer. Tant mieux parce que les "responsables français" ne doivent spécialement tenir à faire état de leur impuissance et de leur soumission.
Il était temps de rétablir la loi du plus fort, Internet l'a fait !... et merci le FBI !

Signaler un abus

le 17/02/2012 à 09h36 par zedude (Membre) :

"ce qui pourrait, peut-être, privés d'Internet des milliers de Français" !!!

Un peu plus d'attention tout de même, c'est le Monde !

Signaler un abus

le 17/02/2012 à 09h09 par zedude (Membre) :

"ce qui pourrait, peut-être, privés d'Internet des milliers de Français" !!!

Un peu plus d'attention tout de même, c'est le Monde !

Signaler un abus

le 17/02/2012 à 09h01 par foobar47 (Membre) :

Le 8 mars prochain, plusieurs milliers de PC français infectés par le cheval de Troie DNSchanger pourraient être privés de leur connexion à Internet, "par la faute de la mise hors-ligne" par le FBI de serveurs DNS corrompus.

Ne devrait-on pas plutôt dire : "grâce à la mise hors-ligne" ? ;-)

En gros, depuis novembre 2011, le FBI récolte les informations et données personnelles de 4 millions d'internautes... vive la liberté, vive l'Amérique !

Signaler un abus

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité