Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche verse 23 jeux de données dans l'Open Data (ci-dessus, les écoles préparant aux concours).

L'Image du jour

Le ministère de l'Enseignement supérieur et de la recherche verse 23 jeux de données dans l'Open Data (ci-dessus, les écoles préparant aux concours).

Big data : zoom sur les usages et les applications

Dernier Dossier

Big data : zoom sur les usages et les applications

2014 devrait être une année de transition pour le big data en France. En effet, les projets se multiplient et commencent timidement à se professionnal...

Restez proche de l'actualité IT

NEWSLETTERS THEMATIQUES

Découvrez nos différentes newsletters adaptées à vos besoins d'actualités IT Pro : Mobilité, Réseaux, Stockages, ...

Abonnez-vous 
FERMER

PARTNER ZONE
Nous vous proposons des espaces d'information et de services dédiés à des acteurs du marché IT. Vous y trouverez de nombreux livres blancs, vidéos, articles...

Partner Desk

Nous vous proposons, dans ces espaces, les dernières nouveautés d'une marque IT.

Webcast

FERMER

OFFRE D'EMPLOI

Découvrez chaque jour des offres d'emploi 100% IT et profitez de toute la puissance de LMI pour promouvoir votre carrière.

Accéder au site 

LMI MARKET

Votre comparateur de prestataires IT : Comparez les devis, Evaluez les prestataires, Trouvez le juste prix!...

Accéder à ce service 

BLOG

Découvrez les contenus exclusifs publiés par les lecteurs du Monde Informatique avec la plateforme LMI Blog...

Accéder à ce service 

COMPARATEUR DE SALAIRE

Partagez votre situation salariale anonymement, consultez les statistiques depuis 2009 et faites vos propres analyses...

Accéder à ce service 
FERMER
0
Réagissez Imprimer Envoyer

Les entreprises impatientes d'utiliser Google+

Les entreprises impatientes d'utiliser Google+

Les demandes de profils professionnels pour Google+ ont considérablement augmenté ces derniers jours, ce qui a incité Vic Gundotra, responsable du média social, à reconnaître que la société a été prise au dépourvu. Mais une évolution dans ce sens est promise pour bientôt.

Google + est actuellement conçu pour accueillir que des profils personnels, sauf dans le cas des entreprises sélectionnées pour participer à un programme test pour l'élaboration de profils professionnels (Ford par exemple et bien sur Google). Fidèle à sa politique de lancement, la firme de Mountain View a supprimé les comptes non autorisés de type entreprise ou anonyme/peudo, provoquant une levée de boucliers sur les forums selon Danny Sullivan, expert et responsable du blog Search Engine Terre, dont l'activité a été bannie du réseau social de Google. Il lui reste son compte Google+ personnel.

Dans un commentaire à l'un des messages de Dan Sullivan, Vic Gundotra écrit que Google aurait du anticiper la frustration de tous ceux qui désirent utiliser Google+ dans un cadre professionnel. « C'est de ma faute. J'avais d'autres priorités en tête de liste. Ainsi, lorsque Danny dit que Google a foiré, il a raison », a écrit Vic Gundotra, vice-président chez Google en charge du développement logiciel.

Un usage tout d'abord personnel

« Nous avons tout d'abord mis en avant l'usage personnel pour les utilisateurs. Aucun de nos modèles internes n'avait montré ce niveau de croissance. Nous avons été pris au dépourvu. Cette croissance est très alléchante pour les personnes et les marques qui désirent utiliser cette audience. Nous faisons tout notre possible pour accélérer les travaux pour traiter correctement ce point. S'il vous plaît, donnez-nous juste un peu plus de temps », a ajouté le cadre de Google.

Dans un message posté jeudi soir, Christian Oestlien, directeur produit Google+, a écrit que des dizaines de milliers d'organisations ont demandé à être dans le programme d'essais professionnels Google+, et que Google espère permettre la création de profils d'entreprise dans les mois à venir, tôt que prévu initialement. «Votre enthousiasme nous oblige à faire plus pour aider les entreprises impliquées dans Google+, et nous devons le faire rapidement », a écrit Christian Oestlien.

« En attendant, nous vous demandons de ne pas créer de profil d'entreprise en utilisant les profils réguliers de Google+. La plate-forme actuelle n'a pas été conçue pour un usage professionnel, et nous voulons vous aider à construire des relations durables avec vos clients. Il est juste nécessaire de patienter un peu », écrit-il. Google continuera à désactiver les profils d'entreprise, précise-t-il, ajoutant qu'une alternative aujourd'hui consiste à « trouver une personne réelle qui est prête à représenter votre organisation sur Google + en utilisant un profil réel ».

Une croissante très rapide pour rattrapper Facebook

Google + est la réponse de la firme de Mountain View à Facebook. Actuellement en bêta test limité et disponible uniquement sur invitation, Google + est soupçonné de déjà avoir entre 15 et 20 millions de membres, et ça grimpe aussi vite que Google lui permet.

Bien que Facebook est de loin la plate-forme la plus populaire dans le monde des réseaux sociaux avec 750 millions de membres qui passent de plus en plus de temps sur le site, Google fait le pari que Google + offre des améliorations suffisantes pour encourager une migration massive des utilisateurs.

En particulier, l'éditeur estime que Google+ a plus de paramètres de confidentialité et un mécanisme de partage de contenu plus facile et plus efficace que sur Facebook, et que les gens se sentent plus à l'aise et interagissant plus leur média social.

Commenter cet article

commenter cet article en tant que membre LMI

CONNEXION

Commenter cet article en tant que visiteur






* Les liens HTML sont interdits dans les commentaires

Publicité
Publicité
Publicité